index nutraceutique nutrixeal info
Accueil > Acides gras

Acides gras

Les acides gras sont les « briques élémentaires » qui constituent les lipides. Dans l’organisme, ils jouent deux rôles majeurs : un rôle de stockage de l’énergie et un rôle structural (en entrant dans la composition des membranes cellulaires). Ils interviennent également dans de nombreuses fonctions métaboliques.

Acides gras index nutraceutique nutrixeal info
  • Informations clés
  • Certains acides gras ne peuvent pas être synthétisés par l’organisme et doivent donc être apportés par l’alimentation ou par une supplémentation.
  • Selon les caractéristiques de leur chaîne carbonée, on distingue un très grand nombre d’acides gras, qui ont des propriétés différentes (acides gras à longue chaîne, acides gras à chaîne moyenne, saturés, insaturés…)
  • Les mécanismes d’absorption des acides gras sont très différents en fonction de la longueur des chaînes : les acides gras à chaîne moyenne sont beaucoup plus facilement assimilables.

Nos apports alimentaires en acides gras dépendant essentiellement de l’assimilation des triglycérides contenus dans les aliments, l’organisme a développé des stratégies pour digérer et absorber un maximum de lipides alimentaires. Ces mécanismes de digestion sont plus ou moins complexes selon la nature des acides gras formant les lipides.

Caractéristiques des acides gras

Les acides gras sont des acides carboxyliques avec une chaîne carbonée variable, comptant de 4 à plusieurs dizaines atomes de carbone. La présence de la fonction acide (-COOH) à une extrémité leur confère des propriétés hydrophiles (ayant une affinité avec l’eau). La chaîne carbonée (R) confère quant à elle aux acides gras leur caractère hydrophobe.

acides gras structure nutrixeal info 2
Structure chimique des acides gras.

Une haute diversité structurale

Les propriétés physico-chimiques des acides gras dépendent des caractéristiques de leur chaîne carbonée. On les classe donc en fonction de la nature (saturation vs insaturation) et de la longueur de celle-ci.

Selon la longueur de la chaîne carbonée, on distingue :

  • les acides gras à chaîne courte (AGCC) : chaîne de 2 à 4 carbones ;
  • les acides gras à chaîne moyenne (AGCM) : chaîne de 6 à 10 carbones, voire à 12 carbones ;
  • les acides gras à longue chaîne (AGCL) : chaîne de 12 à 18 carbones ;
  • les acides gras à très longue chaîne : chaîne supérieure à 20 carbones.
acides gras longueur chaine carbonée nutrixeal info 3

LE SAVIEZ-VOUS ?

Dans les cellules et les aliments, les acides gras les plus abondants sont des acides gras possédant un nombre pair de carbone.

Au-delà de la longueur de leur chaîne, les acides gras se distinguent entre eux par le type de liaisons entre les atomes de carbone :

  • Les acides gras sont dits saturés s’ils ne contiennent que des liaisons simples (ils sont totalement saturés en hydrogène). Exemples : acide laurique, acide palmitique, acide stéarique.
  • Les acides gras sont dits insaturés dès lors qu’ils présentent au moins une double liaison entre deux atomes de carbone. Selon le nombre de doubles liaisons, on dira que l’acide gras est monoinsaturé s’il n’en présente qu’une seule (exemples : acide palmitoléique, acide oléique) alors qu’il sera dit polyinsaturé s’il en possède plus d’une (exemples : acide alpha-linolénique, acide éicosapentaénoïque et acide docohexanoïque, classés parmi les omega-3).
acides gras sature et insature exemples nutrixeal info

À NOTER

Vigilance concernant les acides gras insaturés trans

Une double liaison peut avoir deux configurations chimiques différentes. On dit qu’elle est cis ou trans selon la disposition des substituants autour de la double liaison. Naturellement, les acides gras insaturés sont généralement de configuration cis.

acides gras cis et trans exemple nutrixeal info

On trouve cependant de plus en plus d’acides gras trans synthétiques dans l’alimentation issue de procédés industriels. L’industrie agroalimentaire les utilise en effet comme stabilisateurs et conservateurs. L’omniprésence de ces acides gras trans synthétiques dans les produits alimentaires transformés est de plus en plus pointée du doigt par les autorités sanitaires.

Notons tout de même que l’on peut également en trouver naturellement, en petites quantités, dans les produits laitiers, les graisses et la viande des ruminants. En effet, les bactéries présentes dans la première partie de l’estomac des ruminants (le rumen) peuvent produire des acides gras trans naturels, qui sont ensuite incorporés dans leur lait et leurs graisses.

Des molécules amphiphiles plus ou moins solubles

Avec leur « tête » polaire hydrophile et leur « queue » apolaire hydrophobe, les acides gras sont donc des molécules dites « amphiphiles ».

La longueur de la chaîne carbonée hydrophobe influence grandement le caractère soluble de ces molécules. De façon générale, les acides gras comptant moins de 4-5 carbones sont très solubles dans l’eau. Au-delà, la solubilité diminue progressivement, jusqu’à devenir totalement nulle à partir de 10 carbones.

acides gras amphiphile et micelles nutrixeal info

Dès lors qu’ils sont insolubles, les acides gras vont se regrouper pour minimiser leur surface de contact avec l’eau : ils forment alors des structures que l’on appelle micelles. Les parties hydrophiles sont dirigées vers l’extérieur au contact de l’eau et les parties hydrophobes vers l’intérieur créant ainsi une poche hydrophobe. 

Sources alimentaires

Les profils d’acides gras varient considérablement selon les sources alimentaires

Dans les aliments, les acides gras sont principalement présents sous forme de triglycérides. Ces triglycérides alimentaires sont majoritairement formés d’acides gras à longue chaîne (AGCL) : on parle alors de triglycérides à longues chaînes (TCL). A contrario, les triglycérides à chaînes moyennes (TCM) sont minoritaires mais très présents dans les produits laitiers (beurre, lait, yaourt…) et surtout les huiles végétales (huile de coco, de coprah et de palme).

Huile de coco riche en triglycérides à chaines moyennes
L’huile de coco est riche en triglycérides à chaînes moyennes.

Les acides gras saturés sont principalement retrouvés dans les aliments d’origine animale comme le beurre, le lait ou le fromage. La consistance de ces aliments dépend notamment de la forme solide que prennent généralement ces acides gras à température ambiante. On en trouve également dans certains produits d’origine végétale (huile de noix de coco, huile de palme,…).

Exemples d'aliments riches en acides gras saturés
Exemples d’aliments riches en acides gras saturés.

À l’inverse des acides gras saturé, les acides gras insaturés sont généralement de forme liquide (huile) à température ambiante. On en trouve particulièrement dans l’huile de tournesol, de soja ou de maïs (pour les omega-6), et les graines de lin, de chanvre et les poissons gras (pour les omega-3).

Exemples d'aliments riches en acides gras insaturés.
Exemples d’aliments riches en acides gras insaturés.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Il est possible de transformer une huile (liquide) en graisse (solide) grâce à une réaction chimique qui permet de saturer les doubles liaisons des acides gras en hydrogène (engendrant la synthèse de l’acide gras saturé correspondant). Ce procédé chimique est par exemple utilisé pour transformer certaines huiles végétales en margarines. 

Les acides gras dits essentiels

Certains acides gras dits « essentiels » ne peuvent pas être synthétisés directement par l’organisme et doivent donc être apportés par l’alimentation ou par une supplémentation.

Il existe deux acides gras essentiels :

  • l’acide linoléique (famille des omega-6),
  • l’acide α-linolénique (famille des omega-3).

Aliments riches en acides gras essentiels

Acide linoléique (AL)

  • Huiles végétales vierges et de première pression à froid (huile d’arachide, d’onagre, de tournesol, de carthame…)
  • Œufs
  • Laitages
  • Viandes (gibier sauvage)

Acide α-linolénique (ALA)

  • Végétaux verts
  • Végétaux aquatiques (spiruline)
  • Produits de la mer (huiles de poisson type saumon)
  • Certaines huiles végétales (huile de bourrache, de noix, de lin…)

Si des voies de biosynthèse endogènes existent pour les autres acides gras, elles ne sont pas toujours suffisamment efficaces pour couvrir les besoins de notre organisme. Ainsi, les apports pour d’autres acides gras, tels que l’acide docohexanoïque (DHA), se révèlent tout aussi importants.

Pour en savoir plus sur cette question des apports en DHA, consultez notre article :

Vignette Apports en omega-3 ALA et DHA par les huiles végétales.

Des mécanismes d’absorption très différents en fonction de la longueur des chaînes

Face à la diversité des acides gras contenus dans les triglycérides alimentaires, l’organisme a développé différentes stratégies d’absorption.

Cas le plus fréquent : les acides gras à longue chaîne

Les triglycérides contenus dans les aliments d’origine animale et végétale sont majoritairement composés d’acides gras à chaînes longues (AGCL). Leur insolubilité en conditions physiologiques oblige cependant l’organisme à mettre en œuvre une stratégie digestive particulière pour les assimiler.

Ainsi, l’estomac amorce leur digestion grâce à une phase d’émulsification lente : les lipides sont dispersés par brassage sous la forme de gouttelettes plus fines. Dans le duodénum, leur émulsification est ensuite renforcée grâce à l’action des sels biliaires. Ces derniers enrobent les gouttelettes afin de faciliter l’action de la lipase pancréatique. L’enzyme se fixe sur les gouttelettes (via la colipase) pour hydrolyser les TCL en monoglycérides et acides gras libres. Ceux-ci s’associent alors en micelles pour traverser la paroi intestinale par diffusion passive.

Une fois dans l’entérocyte, ils se réassemblent en triglycérides puis sont conditionnés au sein de lipoprotéines pour former des chylomicrons, des structures biologiques qui permettent le transport dans l’organisme de ces composés hydrophobes. Les chylomicrons passent ainsi dans la lymphe puis dans la circulation sanguine pour atteindre les organes cibles (tissus adipeux et musculaires) où ils libèreront les acides gras grâce à l’action d’une lipoprotéine lipase.

assimilation des TCL nutrixeal info
assimilation des TCL nutrixeal info mobile

Les spécificités des acides gras à chaîne moyenne

De par les acides gras qu’ils contiennent, les triglycérides à chaînes moyennes (TCM) ont un processus de digestion beaucoup plus simple que les TCL. D’une part, en raison de leur plus grande solubilité dans l’eau, les TCM n’ont pas besoin d’être émulsionnés en fines gouttelettes. Ils peuvent par ailleurs être hydrolysés directement par la lipase gastrique. Acides gras et monoglycérides issus des TCM diffusent donc facilement à travers la paroi intestinale pour atteindre les entérocytes, où ils passent dans la circulation sanguine sous forme non estérifiée (libres et non liés à une molécule de glycérol). Dans la circulation sanguine, les acides gras à chaîne moyenne se lient à une protéine de transport, l’albumine, qui facilite leur acheminement jusqu’au foie où ils seront catabolisés en corps cétoniques.

assimilation des TCM nutrixeal info
assimilation des TCM nutrixeal info
Partagez cet article
Rédigé par
Equipe rédactionnelle de Nutrixeal Info

Notre travail de rédaction est toujours une aventure collective !
> Découvrez l'équipe de rédacteurs récurrents de Nutrixeal Info.

Défiler vers le haut
error: Ce contenu est protégé.