index physiologique nutrixeal info
Accueil > Estomac

Estomac

L’estomac est un organe au cœur du système digestif. Positionné entre l’œsophage et le duodénum (première partie de l’intestin grêle), il reçoit les aliments prémâchés dans la bouche qui passent dans l’œsophage pour aboutir au niveau de l’estomac où ils subiront les premières étapes de la digestion alimentaire.

estomac index physiologique nutrixeal info

Petit cours d’anatomie sur l’estomac

L’estomac est un organe faisant suite à l’œsophage au niveau du cardia (ou jonction gastro-œsophagienne qui correspond à l’entrée de l’estomac). L’estomac est une poche en forme de J entourée à l’avant par le foie et à l’arrière par l’aorte. Situé à gauche dans la cavité abdominale, il se compose de deux parties :

  • une supérieure et verticale formée par la grosse tubérosité (fundus) et le corps
  • une inférieure et horizontale constituée de l’antre et du pylore

Ces deux parties sont reliées entre elles par une zone frontière appelée angulus.

Structure de l'estomac
Structure de l’estomac.

Par sa face antérieure, l’estomac est en contact direct avec le foie, et par sa face postérieure, avec le pancréas. Les bords de l’estomac sont, à droite, la petite courbure, et à gauche, la grande courbure. La petite courbure est reliée au foie par le petit épiploon, ou ligament gastro-hépatique.

Dans sa partie supérieure, l’estomac forme un angle entre le cardia et l’œsophage. Appelé angle de His, il joue un rôle central dans la lutte contre le reflux gastro-œsophagien. La formation de cet angle est en effet une barrière naturelle empêchant la remontée du bol gastrique dans l’œsophage. L’œsophage n’est pas un organe adapté pour résister aux conditions acides de l’estomac, ainsi sans la présence de l’angle de His, la remontée des reflux gastriques acides provoqueraient des brulures caustiques de l’œsophage.

Dans son extrémité inférieur, l’estomac est fermé par un sphincter, muscle qui permet la sortie cadencée du bol gastrique dans le duodénum. Ce muscle est appelé sphincter pylorique ou tout simplement pylore.

Pour finir, l’estomac est caractérisé par la présence de sillons spécifiques au niveau des petite et grande courbure. Ces sillons gastriques permettent de réguler la progression des aliments afin qu’il reste suffisamment longtemps dans l’estomac pour être digérés par les enzymes gastriques.

La muqueuse gastrique, une paroi au cœur des propriétés digestives de l’estomac

A l’inverse de la paroi des intestins, la muqueuse gastrique ne présente aucunes villosités et sa composition n’est pas la même selon la partie de l’estomac.

La muqueuse gastrique est formée de cellules spécialisées ainsi que de glandes responsables de la production de l’acide chlorhydrique (HCl) et des enzymes digestives qui aident à la digestion des aliments. Ces glandes produisent le suc gastrique dans lequel est brassé le bol alimentaire pour faciliter sa digestion et son absorption.

La muqueuse gastrique est formée de plusieurs types cellulaires :

  • les mucocytes ou cellules à mucus qui sécrètent un mucus épais qui recouvre et protège la paroi de l’estomac des composants acides du bol alimentaire,
  • les cellules bordantes (ou pariétales) qui synthétisent l’acide chlorhydrique (HCl) ainsi que le facteur intrinsèque, nécessaire à l’absorption de la vitamine B12,
  • les cellules principales responsables de la sécrétion du pepsinogène qui est le précurseur de la pepsine,
  • les cellules G, responsables de la sécrétion d’une hormone appelée gastrine. Non spécifiques à la muqueuse pylorique puisqu’on les retrouve également au niveau du duodénum et du pancréas, ces cellules synthétisent la gastrine qui est l’hormone stimulant la sécrétion d’HCl par les cellules pariétales.  
Cellules de l'estomac et muqueuse gastrique
Histo-anatomie de l’estomac.

L’estomac, trois parties aux fonctions bien distinctes

Le cardia regroupe la majorité des cellules à mucus, responsables de la fabrication du mucus et des bicarbonates. Il joue donc un rôle dans la formation de la muqueuse protectrice.

Le fundus et le corps sont majoritairement constitués des cellules bordantes sécrétrices d’acide chlorhydrique et des cellules principales, responsables de la sécrétion du pepsinogène. Fundus et corps sont donc responsables de l’acidité gastrique.

L’antre et le pylore sont majoritairement formés de cellules G. Ces cellules à gastrine sécrètent de la gastrine qui par un rétrocontrôle positif influence la sécrétion d’HCl.  La région antro-pylorique joue donc un rôle central dans la régulation des différentes sécrétions gastriques.

Muqueuse gastrique et structure de l'estomac.
La composition de la muqueuse gastrique n’est pas la même selon les parties de l’estomac.

Rôle de l’estomac dans la digestion des aliments

L’estomac est un organe essentiel dans la digestion des aliments favorisant ainsi une bonne absorption des macro- et micronutriments.

Une fois mastiqués dans la bouche, les aliments atteignent l’estomac via l’œsophage où ils seront digérés pendant plus de 3 heures grâce à la présence d’enzymes digestives et d’HCl contenus dans les sucs gastriques. L’estomac assure donc une double fonction : il débute la digestion des aliments et permet leur progression vers l’intestin.

La paroi musculaire de l’estomac induit des contractions qui assurent le brassage et le mélange des aliments et du suc gastrique. Le bol alimentaire est ainsi malaxé pour donner une substance épaisse nommée chyme gastrique.

Les enzymes gastriques présentent dans le suc gastrique permettent de digérer les macronutriments présents dans les aliments. Cette décomposition joue un rôle majeur pour la transformation des particules alimentaires en réduisant leur taille.

La lipase gastrique permet de dégrader les lipides en acides gras et en glycérol, alors que la pepsine transforme les protéines en peptides et polypeptides. L’acide chlorhydrique a une activité principalement bactéricide, il détruit les micro-organismes présents dans l’alimentation.

Les contractions de l’estomac favorisent ensuite la progression du chyme vers le sphincter pylorique qui s’ouvre pour laisser passer des quantités modérées vers le duodénum. Le pylore limite le passage des grosses particules et ne laisse passer que les particules alimentaires supérieure à 0,5 mm. La vidange gastrique totale de l’estomac n’aura lieu qu’en fin de digestion, lorsque le travail de l’estomac aura atteint ses limites. Les enzymes gastriques et le brassage mécanique puissant ne permettent pas une digestion totale de tous les aliments qui seront adressés au duodénum où le pancréas, beaucoup plus performant dans la digestion, prendra la suite.

L’absorption des aliments sera prédominante au niveau du duodénum. L’estomac n’est capable d’absorber que l’eau, l’alcool et certains médicaments.

Partagez cet article
Rédigé par
Equipe rédactionnelle de Nutrixeal Info

Notre travail de rédaction est toujours une aventure collective !
> Découvrez l'équipe de rédacteurs récurrents de Nutrixeal Info.

Défiler vers le haut
error: Ce contenu est protégé.