Enzymes digestives et repas de fête
Accueil > Santé > Enzymes digestives : l’astuce pour bien digérer pendant les fêtes !

Enzymes digestives : l’astuce pour bien digérer pendant les fêtes !

La fin de l’année est souvent synonyme de repas conséquents et plus riches, mettant parfois à mal notre système digestif. Foie gras, dinde farcie et bûche de Noël peuvent rapidement créer quelques troubles digestifs et venir gâcher la fête ! Mais, pas de panique, Nutrixeal vous propose une solution : les enzymes digestives ! En épaulant votre système digestif, elles vous permettent de profiter des réjouissances, en laissant de côté les désagréments qui peuvent parfois accompagner ces petits excès.

Les enzymes digestives, de quoi s’agit-il ?

De manière générale, une enzyme est une protéine qui permet de catalyser une réaction chimique, c’est-à-dire d’en accélérer le déroulement en réduisant l’énergie d’activation nécessaire.

Dans le cas des enzymes digestives, il s’agit de catalyser l’hydrolyse les macromolécules issues de notre alimentation. En d’autres termes, elles transforment les molécules complexes que nous consommons, en molécules simples qui peuvent ensuite passer dans la circulation sanguine pour parvenir aux tissus et aux cellules de l’ensemble de l’organisme. Elles ont ainsi un rôle majeur dans notre processus de digestion.

POUR ALLER PLUS LOIN

Une hydrolyse est une réaction chimique entraînant la rupture d’une liaison chimique par une molécule d’eau.

Chaque enzyme a sa propre cible : on parle d’un substrat spécifique qui sera transformé par l’enzyme en plusieurs produits (grâce au clivage de certaines liaisons chimiques constituant la molécule cible).

Enzymes digestives : hydrolyse des macromolécules

Les enzymes digestives peuvent être de différentes natures, selon le type de molécule qu’elles ciblent. Pour simplifier, on distingue notamment :

  • les enzymes protéolytiques (protéases) qui clivent les protéines ;
  • les enzymes glucolytiques qui clivent les glucides ;
  • les enzymes lipolytiques (lipases) qui clivent les lipides.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Les enzymes sont généralement nommées selon leur fonction et/ou le substrat sur lequel elles agissent. Par exemple, la lactase est l’enzyme permettant de digérer le lactose.

Les enzymes digestives, selon leur nature, sont produites naturellement par notre corps à différents endroits : dans la bouche (salive), l’estomac, le pancréas ou l’intestin.

Le processus de clivage doit en effet avoir lieu au bon endroit dans le tractus gastro-intestinal et au bon moment, afin que l’assimilation des nutriments, essentielle pour notre métabolisme, soit optimale. La production d’enzymes digestives n’a, par exemple, pas lieu au niveau du colon puisque l’absorption des nutriments est faible à cet endroit.

Enzymes digestives et sucs digestifs
Les enzymes digestives interviennent tout au long du tractus gastro-intestinal selon leur fonction.

À NOTER

L’activité des enzymes digestives contribue à ce que l’on nomme la digestion chimique des aliments. Cette partie du processus de digestion, impliquant également les sucs gastriques et la bile sécrétée par le foie, intervient à la suite de la digestion mécanique, qui a lieu dans la bouche et l’estomac et qui consiste à réduire en bouillie les aliments grâce à la mastication, au brassage et aux contractions de l’estomac.

Certaines enzymes peuvent être apportées par l’alimentation elle-même. Ainsi, certains fruits sont réputés pour leurs apports en enzymes alimentaires. C’est notamment le cas de la papaye, riche en papaïne, ou de l’ananas, riche en bromélaïne.

Pourquoi opter pour une supplémentation en enzymes digestives ?

Notre système digestif peut parfois connaître des défaillances si l’on est tenté par quelques excès, ce qui est particulièrement le cas lors des fêtes de fin d’année. Il nous arrive en effet assez fréquemment à cette période de manger plus, mais également plus riche et plus souvent. Ces repas conséquents exceptionnels constituent parfois un défi pour notre système digestif, qu’une supplémentation en enzymes digestives peut alors épauler de manière efficace.

Repas de fête Nutrixeal Info un défi pour les enzymes digestives
Foie gras, fruits de mer, dinde, bûche, chocolat, champagne… Un véritable défi pour notre système digestif !

En cas de repas trop riche ou trop copieux, nos enzymes endogènes ont parfois des difficultés à complètement accomplir leur tâche. Les macromolécules provenant de nos aliments ne sont alors pas complètement digérées. Les aliments incomplètement digérés constituent alors un substrat pour des fermentations bactériennes et fongiques. Cela peut se traduire par des gênes fonctionnelles, des sensations de ballonnement ou même de nausées.

Les enzymes peuvent réduire les difficultés de digestion

Par ailleurs, lorsque nos aliments ne sont pas complètement digérés, les nutriments qu’ils contiennent ne sont pas correctement assimilés et ne peuvent pas passer dans la circulation sanguine pour entretenir la machinerie de notre organisme.

Nutrixeal exemple nutraceutique

Un apport extérieur en enzymes digestives peut alors être une solution !

Un apport extérieur en enzymes digestives peut alors être une solution !

Une supplémentation en enzymes digestives n’a cependant pas pour objectif de suppléer mais de renforcer l’action de nos propres enzymes. Son action doit donc avoir lieu en même temps et au même endroit que nos enzymes endogènes.

Si l’on considère l’exemple des lipases pancréatiques : leur action s’effectue dès le duodénum (premier segment de l’intestin grêle) ; une supplémentation ayant pour but d’épauler leur action devra dont être optimisée pour atteindre cette zone du tractus-intestinal en même temps que le bol alimentaire.

Pour cette raison, des galéniques à libération retardée (comme les gélules gastro-résistantes par exemple) ne sont pas adaptées pour une supplémentation en enzymes digestives.

POUR ALLER PLUS LOIN

Dans certains cas, agir pour améliorer l’efficacité de nos enzymes digestives est également un moyen efficace (et souvent méconnu) de modifier en profondeur le contenu de notre microbiote.

En effet, dans le bas de l’intestin, le bol alimentaire (constitué alors d’éléments non digérés) a une influence déterminante sur le développement du microbiote. Les flores microbiennes et fongiques se développent en fonction des substrats énergétiques que nous mettons (involontairement) à leur disposition.

Des fibres alimentaires non digérées par nos enzymes vont ainsi soutenir le développement de ferments lactiques. A l’inverse, un excès de protéines mal digérées pourrait par exemple stimuler de manière excessive le développement de souches bactériennes protéolytiques, dont le surnombre peut avoir des conséquences négatives pour la santé et le confort digestif. Par ce biais, nos enzymes digestives ont donc la capacité d’influer en profondeur et assez directement sur la composition de notre flore microbiotique intestinale.

Améliorer notre capacité digestive, c’est également modifier structurellement les conditions de développement (le milieu nutritif) de notre microflore !

Comment choisir votre supplémentation en enzymes digestives ?

1

Sélectionnez les enzymes en fonction de vos besoins

Si vous avez identifié des intolérances concernant des ingrédients en particulier, il peut être intéressant de choisir une supplémentation avec une enzyme spécifique, comme la lactase pour digérer le lactose.

Si l’objectif est un soutien global de votre système digestif, nous vous conseillons de vous orienter vers un complexe enzymatique à large spectre qui facilitera la digestion des protéines comme des fibres ou encore des corps gras. 

2

Comparez l’activité enzymatique des produits

S’il est facile de comparer deux nutriments identiques en comparant le poids de chacun, il n’en est pas de même pour les enzymes puisqu’il n’existe aucune corrélation entre la quantité d’enzyme et son activité. C’est pour cela que des unités spécifiques aux enzymes sont utilisées afin de pouvoir comparer l’efficacité des différents complexes enzymatiques préparés. Chaque enzyme est décrite selon son activité enzymatique qui est une mesure de la quantité d’enzymes actives dans une préparation.

Le plus souvent, l’activité enzymatique est exprimée en unité d’activité enzymatique (U). Il arrive également qu’elle soit notifiée plus précisément selon une unité spécifique conforme au Food Chemical Codex (par exemple : GDU, PPI, PPU…).

Nutrixeal exemple nutraceutique

Ainsi, pour choisir votre supplémentation en enzymes digestives, vérifiez le ou les types d’enzymes contenus dans le produit mais aussi leur activité enzymatique, en apportant une attention particulière à l’unité utilisée.

Ainsi, pour choisir votre supplémentation en enzymes digestives, vérifiez le ou les types d’enzymes contenus dans le produit mais aussi leur activité enzymatique, en apportant une attention particulière à l’unité utilisée.

POUR ALLER PLUS LOIN

L’unité d’activité enzymatique (U) définit la quantité de substrat disparaissant (ou de produit apparaissant) par unité de temps. En d’autres termes, l’unité enzymatique représente la quantité d’enzyme nécessaire pour traiter une micromole de substrat en une minute dans des conditions de mesure bien précises (pH, température…). Ainsi, plus la valeur en U est élevée, plus l’activité enzymatique sera importante.

S’il est très courant de décrire l’activité globale d’une enzyme en U, il existe d’autres unités de mesure standards, conformes au Food Chemical Codex (FCC), qui établissent les niveaux d’activité des enzymes pour un type de substrat donné.

Par exemple, la bromélaïne est une enzyme protéolytique qui favorise la digestion des protéines alimentaires. Son activité digestive se notifie en GDU (unités de digestion de la gélatine) soit le nombre d’unités de dissolution de la gélatine par gramme. Cette unité exprime ainsi la capacité de la bromélaïne à dégrader la gélatine, qui est riche en protéines.

Une autre unité enzymatique couramment rencontrée est la PPI (Protease Picomole International) qui notifie l’activité enzymatique de la tolerase-G®, une enzyme spécialement conçue pour digérer le gluten. Le gluten est riche en résidu de type proline, et c’est cette teneur élevée en proline qui limite sa dégradation complète engendrant des désordres digestifs.

Les enzymes digestives dans la gamme Nutrixeal

Le laboratoire Nutrixeal vous recommande particulièrement, pour anticiper les lourds repas de fin d’année, les produits Ultrazym® ou Digestenzym®, de sa gamme d’enzymes digestives.

Ces deux produits contiennent un complexe d’enzymes digestives à spectre large avec :

  • amylase : digestion de l’amidon,
  • protéase : digestion des protéines,
  • cellulase : digestion de la cellulase,
  • lipase : digestion des lipides,
  • lactase : digestion du lactose.

Le produit Digestenzym® est proposé en pastilles à croquer ou à sucer, arôme naturel de citron ou de menthe. Cette galénique présente de nombreux avantages pratiques.

Le produit Ultrazym® est quant à lui proposé en gélules végétales. En plus du complexe enzymatique, il contient :

  • La totalité du complexe enzymatique contenu dans Digestenzym® : amylase, protéase, cellulase, lipase et lactase.
    Nota bene : Chaque gélule de Ultrazym® délivre la même quantité de toutes ces enzymes qu’un comprimé à croquer de Digestenzym®.
  • + Tolerase-G® : une peptidase spécifique adaptée pour la digestion du gluten,
  • + Bromélaïne : complexe d’enzymes protéolytiques très concentrées extraites d’ananas (5000 GDU/g), qui sont notamment actives sur les protéines de lait (caséines).

Il s’agit du complexe enzymatique le plus complet de la gamme Nutrixeal.

A noter, pour tous ceux d’entre nous (ils sont nombreux), qui ont du mal à digérer le lactose des chocolats et bûches de Noël, le laboratoire Nutrixeal propose également de la lactase en isolé. Ce produit est vraiment hautement dosé en lactase : 5000 U par gélule végétale, une dose qui permet à elle seule la digestion du lactose contenu dans une belle quantité de produits laitiers (par exemple 3 yaourts ou 1/2 litre de lait entier) !

Pour rappel, on estime que 50% de la population française et 75% de la population mondiale ne digère pas le lactose à l’âge adulte (avec à la clef beaucoup de désordres digestifs pour les personnes concernées).

Avis et conseils d’utilisation Nutrixeal

Mode d’emploi pour tous ces complexes d’enzymes digestives : les gélules ou les comprimés sont à prendre de préférence immédiatement avant, ou au tout début de chaque repas. Le but est de permettre au complexe d’enzymes de rejoindre le duodénum (entrée de l’intestin) en même temps que votre repas et que vos propres enzymes pancréatiques.

Toutefois, si en cours de repas, vous avez l’impression que ce que vous venez de manger vous “reste sur l’estomac”, vous pouvez néanmoins vous supplémenter en enzymes digestives à ce moment.

Partagez cet article
Rédigé par
Equipe rédactionnelle de Nutrixeal Info

Notre travail de rédaction est toujours une aventure collective !
> Découvrez l'équipe de rédacteurs récurrents de Nutrixeal Info.

Laisser un commentaire / avis

4 commentaires / avis
  • Superbe article.

    je suis une ancien professionnel de la santé. Il est dommage, voir désolant de ne pas pouvoir imprimer cet article pour le lire à tête reposée. A 84 ans on n’a plus les yeux en aussi bonne santé pour passer sa vie à lire devant l’ordinateur.

    Je serai intéressé de recevoir vos news professionnels.

    Cordialement.

    Richard.

  • Merci pour ces infos, très claires.
    Il est vrai que la supplémentation en enzymes est la bienvenue à ce moment de l année..
    Bonnes fêtes

Défiler vers le haut
error: Ce contenu est protégé.