Accueil > Coenzyme Q10 Ubiquinol

Coenzyme Q10 Ubiquinol

Ubiquinol : l’indispensable cofacteur enzymatique de la respiration cellulaire

Découverte aux États-Unis en 1957, la coenzyme Q10 (dénommée également CoQ10 par abréviation, ou ubiquinone ou encore ubidécarénone) est un cofacteur enzymatique, qui intervient directement dans l’activité de nos mitochondries, productrices d’énergie cellulaire. De plus, il est bien établi que la forme active de la coenzyme Q10 (ubiquinol) joue également un rôle protecteur d’antioxydant endogène au sein de nos cellules et de nos différents organites cellulaires.

Une lente prise de conscience de l’intérêt nutritionnel de la coenzyme Q10 depuis 50 ans

Si l’importance physiologique de la coenzyme Q10 est bien connue depuis un demi-siècle, la production industrielle de coenzyme Q10 n’est intervenue qu’à la fin des années 1970 (brevet Kaneka). Il a fallu attendre le début du 21ème siècle pour que la société japonaise Kaneka démarre la production par biofermentation de l’ubiquinol, la forme active (réduite) de la coenzyme Q10.

Et surtout, la prise de conscience de l’intérêt nutritionnel de la CoQ10 a également été très lente et très progressive.

Découverte de l'ubiquinol

Rétablir les niveaux physiologiques de CoQ10 chez les seniors ou les sportifs en situation de surentraînement

En effet, la coenzyme Q10 est synthétisée par le foie, et l’intérêt d’une supplémentation par le biais de compléments alimentaires n’a pas été immédiatement compris par les médecins nutritionnistes, les cardiologues ou les médecins du sport.

Toutefois, avec le développement de la médecine anti-âge, les données hématologiques de milliers d’individus de différentes classes d’âge ont été comparées, et il est alors apparu aux chercheurs que les taux sanguins de coenzyme Q10 baissaient sensiblement avec l’âge à partir de la quarantaine.

En outre, en approfondissant leurs recherches, les scientifiques se sont aperçus que la synthèse hépatique de la coenzyme Q10 déclinait progressivement à partir de 40 ans, et que le ratio entre forme active (ubiquinol) et forme oxydée (ubiquinone) était susceptible d’être altéré dans un certain nombre de cas : exercice physique intense (surentraînement), syndrome métabolique, etc.

Par ailleurs, des études de biologie cellulaire ont mis en évidence les effets néfastes d’une carence en coenzyme Q10 au niveau mitochondrial.

La prise de conscience de l’intérêt d’une supplémentation nutraceutique en coenzyme Q10 a été concomitante avec la mise sur le marché de grades alimentaires de coenzyme Q10 par le japonais Kaneka, précurseur dans ce domaine.

Pour en savoir plus sur l’intérêt physiologique de la coenzyme Q10, consulter notre article sur Nutrixeal Info :

Et pour les sportifs, sur Nutrixeal Sport Info :

La coenzyme Q10 ubiquinol présente un grand intérêt pour les personnes âgées ou en situation de surentraînement.
La coenzyme Q10 présente un grand intérêt pour les personnes âgées ou en situation de surentraînement.

L’ubiquinone ne remplissait pas toutes ses promesses

Pour être tout à fait honnête, les premiers essais de supplémentation n’ont pas été très concluants… En effet, jusqu’au début des années 2000, seule la coenzyme Q10 oxydée (ubiquinone) était disponible industriellement.

Or, l’ubiquinone est vraiment très faiblement absorbée par voie intestinale, et l’activation de l’ubiquinone en ubiquinol peut, en outre, poser problème chez des utilisateurs âgés, qui ne disposent pas toujours des taux d’antioxydants intracellulaires nécessaires pour réaliser cette activation.

L'ubiquinone présente une efficacité bien plus faible que l'ubiquinol, forme réduite bio active.
L’ubiquinone présente une efficacité bien plus faible que l’ubiquinol, forme réduite bio active.

L’ubiquinol apporte les solutions tant attendues avec une réelle biodisponibilité

La solution est venue une nouvelle fois du pionnier technologique du secteur : le japonais Kaneka.

Kaneka a en effet développé des méthodes industrielles efficaces pour transformer l’ubiquinone en ubiquinol et stabiliser l’ubiquinol, qui présente l’inconvénient de tout antioxydant puissant : une forte réactivité vis-à-vis de l’oxygène, synonyme de dégradation rapide en l’absence de protection.

Kaneka est le spécialiste mondial de la coenzyme Q10 ubiquinol.
Kaneka est le spécialiste mondial de la coenzyme Q10 ubiquinol.

Une bonne surprise est venue récompenser les efforts du producteur japonais ! En effet, lors des premiers essais de l’ubiquinol chez l’homme, il est apparu que l’ubiquinol était environ 8 fois mieux absorbé par voie intestinale que l’ubiquinone. On suppose que la légère différence de polarité entre les deux molécules joue peut-être un rôle favorable dans cette absorption améliorée de la forme réduite de la coenzyme Q10, en comparaison de sa forme oxydée.

Quoi qu’il en soit, le ressenti des premiers utilisateurs d’ubiquinol et l’observation des taux sanguins après supplémentation ont alors créé une sorte de mini-électrochoc parmi les spécialistes de la médecine nutritionnelle et anti-âge. Par le biais de la supplémentation en ubiquinol Kaneka, il était enfin possible de rétablir les taux cellulaires et mitochondriaux en coenzyme Q10 à un niveau comparable à celui d’individus jeunes et en bonne santé ! Une vraie révolution pour la santé mitochondriale et la qualité de vie !

Statut de coenzyme Q10 dans l’organisme

Les causes d’un manque de coenzyme Q10

Comme nous l’évoquions au début de cet article, l’âge est l’une des principales causes d’une carence en CoQ10. En effet, les différentes études semblent indiquer une diminution de la production d’ubiquinol de 30% à partir de 40 ans et jusqu’à 57% à l’âge de 80 ans.

La production d'ubiquinol par le foie diminue d'au moins 30% à partir de 40 ans.

D’autres facteurs interviennent également, tels que l’effort physique extrême, le stress, le tabagisme, certaines maladies ou traitements spécifiques .

Les symptômes d’une carence en coenzyme Q10

Des taux de coenzyme Q10 inférieurs aux normes sont facilement détectables par le bais d’une simple prise de sang, dont il est possible de faire la demande à son médecin.

En l’absence d’analyses biologiques, des symptômes tels que fatigue, tensions ou douleurs musculaires, diminution de l’énergie physique et mentale, manque d’endurance lors d’efforts physiques, etc. peuvent être liés à une synthèse hépatique déficitaire en coenzyme Q10.

Les facteurs médicamenteux de la carence en ubiquinol

De manière fâcheuse, les médicaments destinés à bloquer la synthèse hépatique du cholestérol (statines) pour réduire les taux sanguins de cholestérol ont un effet collatéral en bloquant par la même occasion la synthèse de coenzyme Q10.

Les statines ont un effet sur la production de la coenzyme Q10 ubiquinol car la voie de biosynthèse est la même que celle du cholesterol.
L’enzyme inhibée par les statines intervient dans la voie de biosynthèse commune au cholestérol et à la coenzyme Q10.

En cas de traitement médicamenteux à base de statine, il est donc recommandé de faire doser la coenzyme Q10 et l’ubiquinol dans le sang en même temps que les taux de cholestérol.

En outre, dès lors que le niveau de coenzyme Q10 apparaît trop faible, ou en cas de symptôme avéré de carence, il est évidemment recommandé de recourir à une supplémentation en ubiquinol, afin de restaurer des niveaux équilibrés d’ubiquinol dans les cellules.

La coenzyme Q10 dans l’alimentation

Comme évoqué précédemment, l’ubiquinol de nos cellules provient essentiellement de la synthèse hépatique. Toutefois, on trouve de la coenzyme Q10 dans notre alimentation.

Nutrixeal question nutraceutique

Est-il possible d’optimiser ses apports alimentaires pour restaurer des niveaux optimaux de CoQ10 ?

Hélas, cela paraît bien difficile, car pour apporter l’équivalent d’une seule gélule d’UltraQ10® Ubiquinol 100 mg, il faudrait ingurgiter :

  • 1,5 kg de cacahuètes (avec les calories et les acides gras saturés qui vont avec…) ;
  • ou bien 60 avocats (ce qui fait quand même un peu beaucoup…) ;
  • ou encore 120 boîtes de sardines ;
  • ou enfin 2 litres d’huile d’olive.

Soit des quantités assez invraisemblables, dignes d’un livre des records… !

Equivalences alimentaires pour la coenzyme Q10 ubiquinol
Ces équivalences alimentaires correspondent au même apport en coenzyme Q10 qu’une gélule d’UltraQ10® Ubiquinol 100 mg.

En d’autres termes, lorsque la synthèse endogène de coenzyme Q10 est en défaut, ou qu’elle est handicapée par un traitement médicamenteux, la seule solution crédible et pratique pour restaurer les taux cellulaires de CoQ10 est donc la supplémentation nutraceutique en ubiquinol.

Bien choisir un complément alimentaire en coenzyme Q10

Comme évoqué précédemment, tous les suppléments nutraceutiques à base de coenzyme Q10 ne se valent pas.

Les formes de CoQ10 à éviter

Si l’emballage d’un produit vous signale simplement « Coenzyme Q10 », ou encore « ubiquinone », ou encore « ubidécarénone » ou enfin « CoQ10 », sans mentionner le terme « ubiquinol », c’est qu’il s’agit de la forme oxydée de la coenzyme Q10 (l’ubiquinone).

Ne tournons pas autour du pot, au sein de l’équipe Nutrixeal, nous ne croyons pas à l’intérêt de l’ubiquinone en supplémentation.

Tout d’abord à cause de la faible absorption intestinale de l’ubiquinone (l’ubiquinol est bien mieux absorbé).

Ensuite, parce que l’ubiquinone qui réussit malgré tout à passer la barrière intestinale pour rejoindre la circulation sanguine doit encore être régénéré par un autre antioxydant pour être transformé en ubiquinol actif. Chez les individus dont le statut en antioxydants est trop faible (et cela concerne en particulier beaucoup de personnes âgées), la quantité d’antioxydants cellulaires disponibles pour réduire l’ubiquinone en ubliquinol peut s’avérer insuffisante.

Même chez des personnes jeunes, des circonstances particulières (épuisement physique, surentraînement, etc.) peuvent ponctuellement entraver la conversion de l’ubiquinone en ubiquinol.

Nutrixeal question nutraceutique

Quelle est la pire forme d’ubiquinone ?

Sans conteste, la pire forme d’ubiquinone est l’ubiquinone non microencapsulée, en forme poudre, conditionnée dans des gélules sèches. En clair, il nous semble que cette forme n’a pas vraiment d’autre intérêt que l’impact marketing et placebo du terme « CoQ10 » sur l’emballage…

Nous sommes un peu plus nuancés concernant les formes huileuses (très légèrement mieux absorbées), microencapsulées ou liposomées.

Ces formes ont moins d’intérêt que l’ubiquinol, mais nous estimons qu’elles peuvent néanmoins apporter quelques bénéfices, même si les études sont généralement assez mitigées sur le ressenti des utilisateurs d’ubiquinone.

Car en effet, le handicap majeur de l’ubiquinone reste la nécessité pour le corps de le convertir en ubiquinol afin de pouvoir contribuer à la respiration cellulaire, une étape qui constitue toujours un frein à l’impact physiologique des suppléments à base d’ubiquinone.

Ubiquinol : comment choisir entre les différents compléments existant sur le marché ?

Lorsque nous avons lancé UltraQ10® Ubiquinol, nous étions le seul laboratoire à utiliser cet ingrédient en France, mais aujourd’hui, de nombreuses formules à base d’ubiquinol existent sur le marché.

Comment faire un choix ?

Notre propos n’est pas de critiquer les formules de nos confrères. Dès lors que vous choisissez un produit à base d’ubiquinol, vous pouvez au moins être certains que l’ingrédient qu’il contient sera correctement absorbé.

Toutefois, optimiser la stabilité de l’ubiquinol n’est pas une mince affaire. L’ubiquinol est un actif si réactif qu’une simple exposition à l’oxygène suffit à l’oxyder en ubiquinone en l’espace de quelques minutes…

La matrice que nous utilisons dans nos formules en gélules molles (TCM d’huile de coco, phospholipides, vitamine C estérifiée, etc.) est naturellement très optimisée pour faciliter l’absorption et stabiliser très durablement la quantité d’ubiquinol présente dans chaque « softgel ».

Notre formule UltraQ10® Ubiquinol Vegan bénéficie elle aussi d’innovations technologiques (microencapsulation) qui lui confèrent une stabilité hors pair et une excellente biodisponibilité. L’inclusion de lécithines dans l’enveloppe de la microencapsulation réalisée autour de l’ubiquinol contribue à faciliter l’hydrodispersion de ce dernier dans le bol alimentaire, de manière à augmenter la surface d’échange avec les villosités intestinales et augmenter l’absorption globale de l’actif.

Grâce à cette solution technologique alternative, notre formule en gélules végétales (en pullulan, dérivé de tapioca), fait désormais jeu égal avec la formule plus ancienne présentée sous forme huileuse en gélules molles.

Qui plus est, nous avons soumis notre produit fini UltraQ10® Ubiquinol Vegan à notre partenaire Kaneka, pour lui faire vérifier la teneur effective de chaque gélule en ubiquinol.

Lors des contrôles réalisés avec l’appui de Kaneka, qui dispose évidemment d’une grande expertise dans le dosage ultra précis de l’ubiquinol, notre UltraQ10® Ubiquinol Vegan 100 mg contenait une quantité d’ubiquinol qui excédait les spécifications de l’étiquette de plus de 10%, ce qui témoigne à la fois d’une parfaite stabilité de l’encapsulation de l’actif, et donc de notre produit fini.

Comparatif des différentes formes de coenzyme Q10, ubiquinone et ubiquinol.
Comparatif des différentes formes de coenzyme Q10, ubiquinone et ubiquinol.

Attention aux formulations aux ingrédients douteux…

Dans le choix d’un supplément à base d’ubiquinol, nous appelons toutefois à une certaine vigilance du côté des compositions : beaucoup de produits à base d’ubiquinol contiennent également beaucoup d’additifs douteux, rigoureusement exclus de la gamme Nutrixeal.

Toutes les versions d’UltraQ10® Ubiquinol 50 ou 100 mg sont rigoureusement conformes à notre charte qualité, qui exclut l’usage de tout excipient controversé ou toxique.

En particulier, nous avons toujours exclu l’utilisation d’opacifiants tels que le dioxyde de titane, aujourd’hui interdit dans les compléments alimentaires, mais encore présent par dérogation dans beaucoup de formules qui restent en circulation sur le marché.

Pour en savoir plus sur la réglementation concernant l’utilisation du dioxyde de titane dans les compléments alimentaires, consulter notre article “Dioxyde de titane (TiO2) : où en est-on ?” et plus largement l’ensemble des articles concernant la charte qualité Nutrixeal.

Ubiquinol 50 mg ou 100 mg : quelle formule choisir ?

Le choix entre un dosage de 50 ou 100 mg dépend de paramètres individuels : âge, activité physique, etc. Il n’y a pas de règle absolue.

Nutrixeal exemple nutraceutique

À l’heure actuelle, 80% des consommateurs de coenzyme Q10 ubiquinol semblent utiliser des apports de 100 à 200 mg par jour.

En cas de doute, un dosage sanguin de la coenzyme Q10 et du rapport ubiquinol / ubiquinone vous permettra d’orienter votre choix de la formule optimale de supplémentation pour vos besoins.

Nutrixeal question nutraceutique

Mon médecin m’a prescrit un traitement contre le cholestérol, puis-je néanmoins prendre de la coenzyme Q10 ?

Oui, bien-entendu, et c’est même conseillé ! La supplémentation en coenzyme Q10 (et plus spécifiquement en ubiquinol) vous sera très utile pour rétablir des niveaux physiologiques normaux de coenzyme Q10 dans vos cellules. L’apport en CoQ10 ne gênera en aucune manière l’action de vos médicaments, mais elle compensera le déficit de synthèse de coenzyme Q10 par le foie qui résulte de l’action des statines. Ces dernières bloquent en effet l’action de l’enzyme responsable de la synthèse conjointe du cholestérol et de la coenzyme Q10.

En cas de traitement médical à base de statines, il est donc particulièrement conseillé de faire surveiller par son médecin vos taux sanguins de coenzyme Q10 et d’ubiquinol, et d’ajuster votre supplémentation en fonction de votre ressenti et de vos résultats d’analyses.

Nutrixeal question nutraceutique

De la coenzyme Q10 bio, est-ce possible ?

Non malheureusement, en tout cas, pas en quantité efficace, ni sous forme purifiée. Le processus breveté de production et de purification de la coenzyme Q10 n’est malheureusement pas compatible avec le cahier des charges de l’agriculture biologique, car il comprend des étapes technologiques qui ne sont pas prévues et décrites dans le règlement Bio.

Nutrixeal avis et conclusions

Avis Nutrixeal sur la coenzyme Q10 ubiquinol

L’ubiquinol est à notre avis l’un des ingrédients les plus intéressants dans le domaine de la nutraceutique. Son domaine d’utilisation ne cesse de s’élargir, comme en témoignent les études récentes sur l’utilisation de l’ubiquinol chez les sportifs.

Avis-Nutrixeal-ingredients-produits-nutraceutiques-complements-alimentaires
Santé cardiovasculaire, circulation veineuse, artères, cholestérol compléments alimentaires Nutrixeal
Sport compléments alimentaires Nutrixeal
Antioxydants naturels : compléments alimentaires Nutrixeal
Peau Ongles Cheveux - Nutricosmétique : compléments alimentaires Nutrixeal

Antioxydant majeur et support enzymatique de la respiration cellulaire, l’ubiquinol est un allié de notre organisme, dont il faut prendre soin en soignant son capital antioxydant, et en faisant vérifier de temps à autre ses taux sanguins, pour apprécier avec impartialité l’intérêt d’avoir recours à une supplémentation nutraceutique en coenzyme Q10.

D’une manière générale, l’utilisation de l’ubiquinol en supplémentation présente un intérêt proportionnel à l’âge, ainsi qu’à l’intensité de l’activité physique chez les sportifs.

Partagez cet article
Synonymes :
Coenzyme Q10, Ubiquinol, CoQ10, Ubiquinone, Ubidécarénone
Défiler vers le haut
error: Content is protected !!