index nutraceutique nutrixeal info
Accueil > Vitamine E

Vitamine E

La vitamine E, puissant antioxydant naturel, contribue à protéger nos cellules contre le stress oxydant. Elle joue notamment un rôle central au sein des membranes cellulaires, pour limiter la propagation des réactions en chaîne initiées par les radicaux libres.

Comme pour beaucoup de vitamines, le terme vitamine E regroupe cependant différentes formes qui n’ont pas une activité biologique équivalente.

Vitamine E index nutraceutique Nutrixeal Info
  • Informations clés
  • La consommation de vitamine E en présence d’aliments riches en lipides semble favoriser son assimilation.
  • En supplémentation, il est conseillé de privilégier les mélanges de tocophérols et tocotriénols sous leur forme naturelle. Cela est d’autant plus important dans le cadre d’une supplémentation conséquente en vitamine E.

Vitamine E, tocophérols et tocotriénols

La vitamine E est un terme générique faisant référence à deux groupes de molécules très similaires : les tocophérols et les tocotriénols. Chaque groupe comprend 4 variantes, appelées vitamères, nommées α, β, γ et δ.

Par ailleurs, les tocophérols ont une structure chirale qui permet l’existence de 8 stéréoisomères. Tous les stéréoisomères ne sont cependant pas présents dans la nature ! Seules les formes dites « RRR », c’est-à-dire avec les trois carbones asymétriques en configuration absolue (R), sont naturellement présentes dans les aliments.

Ces notions de nomenclature un peu complexes sont importantes pour décrypter les étiquettes et savoir identifier les formes naturelles de vitamine E !

À NOTER

La chaîne carbonée des tocotriénols présente des insaturations (doubles liaisons) qui leur confèrent un pouvoir antioxydant décuplé. Par ailleurs, les tocotriénols possèdent des chaînes latérales plus courtes, ce qui leur permet de mieux s’incorporer dans la membrane cellulaire.

Pour aller plus loin :

Une biodisponibilité tributaire du métabolisme des lipides

La vitamine E étant une vitamine liposoluble, son mécanisme d’absorption est étroitement lié à celui des lipides.

Au niveau du duodénum, la présence de sels biliaires et de lipase pancréatique entraîne la formation de micelles lors de l’émulsification des lipides. Ce processus semble favoriser l’absorption de la vitamine E qui serait de cette façon présentée de manière préférentielle aux cellules intestinales.

assimilation de la vitamine E Nutrixeal Info
L’assimilation de la vitamine E est étroitement liée au métabolisme des lipides.

La vitamine E pénètre ensuite dans les entérocytes via des transporteurs. Elle y est incorporée au sein de chylomicrons afin de rejoindre la circulation sanguine via le système lymphatique. Là encore, la présence de lipides alimentaires favorise la synthèse de chylomicrons au sein des entérocytes et donc le mécanisme d’assimilation de la vitamine E.

La vitamine E, incorporée dans les chylomicrons, rejoint ensuite le foie où elle sera intégrée à des lipoprotéines spécialisées dans le transport des lipides, les VLDL (very low density lipoprotein) puis les LDL (low density lipoprotein). De cette manière, elle est distribuée aux différents tissus.

L’absorption de la vitamine E est ainsi maximisée lors d’un apport alimentaire simultané en lipides. Le métabolisme de la vitamine E dépendant de l’absorption des lipides, il n’est pas rare de voir apparaître des carences en vitamine E chez les personnes souffrant de malabsorptions lipidiques chroniques.

Pour aller plus loin :

à la régénération de la forme réduite de la vitamine E.

À NOTER

La vitamine C contribue à la régénération de la forme réduite de la vitamine E.

Des sources alimentaires essentiellement oléagineuses

Les céréales et les huiles constituent les sources majeures de vitamine E, et notamment les huiles de germe de blé, de tournesol, d’avocat, d’amandes et de foie de morue. 

Les graines de tournesol, les fruits à coque et les germes de céréales sont également excellentes pour booster ses apports en vitamine E.

Les fruits et les légumes, bien que présentant des teneurs en vitamine E plus faibles, contribuent pour environ 15% aux apports en vitamine E.

Dans l’alimentation, les formes les plus rencontrées de vitamine E sont l’α-tocophérol (forme la plus active) et le γ-tocophérol (forme la plus abondante).

aliments sources vitamine E Nutrixeal Info

La vitamine E étant sensible à la lumière et à l’oxygène, 10 à 55% (selon le mode de cuisson) sont perdus au cours de la préparation des aliments.

Aliments sources vitamine E Nutrixeal Info
Aliments présentant des teneurs élevées en vitamine E.

Des besoins en vitamine E variables

Les apports suffisants (AS) en vitamine E évoluent en fonction de l’âge. En grandissant nos besoins s’accentuent jusqu’à doubler :

apport de reference vitamine E nutrixeal info
Évolution des besoins en vitamine E en fonction de l’âge.
  • 5 mg par jour de vitamine E sous forme d’α-tocophérol chez le nourrisson de 7 à 11 mois,
  • 6 mg par jour de vitamine E sous forme d’α-tocophérol chez l’enfant de 1 à 2 ans,
  • 9 mg par jour de vitamine E sous forme d’α-tocophérol chez l’enfant de 3 à 9 ans,
  • 11 mg par jour de vitamine E sous forme d’α-tocophérol chez l’adulte et l’enfant à partir de 10 ans,
  • 11 mg par jour de vitamine E sous forme d’α-tocophérol chez la femme enceinte et allaitante.

À NOTER

Les apports suffisants (AS) correspondent à une valeur établie lorsque les données disponibles ne sont pas suffisantes pour déterminer le besoin nutritionnel moyen. Cette estimation est effectuée sur une population en bonne santé sur la base d’observations ou de données expérimentales. Le Règlement Européen (UE) n°1169/2011 mentionne toutefois des Apports de Référence en vitamine E de 12 mg par jour pour un adulte.

Une action antioxydante majeure

A ce jour, l’EFSA n’a autorisé qu’une seule allégation santé pour les compléments à base de vitamine E à savoir « La vitamine E contribue à protéger les cellules contre le stress oxydatif ».

Stress oxydant mitochondrial et solutions nutraceutiques.

Pour en savoir plus sur l’action antioxydante de la vitamine E, consultez l’article « Stress oxydant : la nutraceutique à la rescousse de nos mitochondries ! »

Nutraceutiques : quelles formes de vitamine E privilégier ?

L’organisme est incapable de synthétiser la vitamine E, la consommation d’aliments riches en vitamine E est donc primordial. Toutefois, les huiles étant les aliments les plus riches en vitamine E, il est parfois difficile de combler ces besoins seulement par l’alimentation. Une complémentation en vitamine E prend alors tout son sens. Mais attention, toutes les formes de vitamine E ne se valent pas !

alerte complements alimentaires Nutrixeal info

Dangers, contre-indications et effets indésirables

Méfiance concernant les formes de synthèse

La synthèse chimique de la vitamine E donne lieu à la production d’α-tocophérol sous la forme d’un mélange racémique regroupant les 8 stéréoisomères. Connu sous l’appellation allrac-α-tocophérol ou dl-α-tocophérol, ce mélange ne renferme au final qu’un seul composé naturellement présent dans les aliments, à savoir le RRR-α-tocophérol. Aujourd’hui encore très utilisé dans l’industrie agro-alimentaire et pharmaceutique, ce complexe de synthèse engendrerait pourtant des effets secondaires tels que des troubles gastriques ou même des palpitations.

Dans les compléments alimentaires, des formes estérifiées d’α-tocophérol sont également très utilisées. La présence d’un groupement de type acétate permet d’optimiser les propriétés pharmacocinétiques du produit : les esters sont plus facilement métabolisés et absorbés par l’organisme. De plus, la forme estérifiée est plus stable ce qui renforce son intérêt notamment pour la conception de cosmétiques. Tout comme son analogue non estérifié, il s’agit d’un mélange racémique d’acétates d’α-tocophérols. On le retrouve généralement sous l’appellation acétate de dl-α-tocophérol.

Toutes ces formes de synthèse, qu’elles soient estérifiées ou non, ne renferment finalement qu’un seul composé naturellement présent dans les aliments et doué d’une activité biologique (RRR-α-tocophérol et acétate de RRR-α-tocophérol). Les sept autres molécules présentes dans ces mélanges racémiques, inactives d’un point de vue biologique, sont tout simplement éliminées par l’organisme.

qualité validée Nutrixeal Info

Formes naturelles : l’intérêt des mélanges de tocophérols et tocotriénols

Pendant de nombreuses années, les recherches ont mis en avant les propriétés biologiques de l’α-tocophérol, renforçant alors l’intérêt des formes synthétiques. Ces considérations sont désormais fortement remises en question…

Les taux sériques pour les 4 tocophérols sont maintenus de façon préférentielle dans un rapport de 1 : 0,01 : 0,15 : 0,1. Cet équilibre assez atypique peut être influencé par différents facteurs et notamment par un apport excessif d’une forme particulière de tocophérol. Une supplémentation en α-tocophérol à raison de 400 mg/jour et plus peut effectivement faire baisser de manière significative les taux sériques de γ-tocophérol[2]. Dans le cas d’une supplémentation conséquente en vitamine E, les compléments alimentaires à base d’α-tocophérol seul semblent donc à éviter.

Il est aujourd’hui bien admis que tous les tocophérols possèdent des actions biologiques qui leur sont propres. C’est notamment le cas du γ-tocophérol qui présente de nombreux effets biologiques, souvent bien supérieurs à ceux de son analogue, l’α-tocophérol. L’α-tocophérol semble dans de nombreux cas plus efficace pour bloquer les réactions des espèces oxydantes. Le γ-tocophérol préviendrait quant à lui plus efficacement les dommages associés à l’exposition aux oxydes d’azote[3].

Au vue des nombreuses publications ventant les effets biologiques des tocophérols au sens large, il est donc judicieux de privilégier des complexes renfermant un mélange de tocophérols naturels (les RRR-tocophérols).

Au-delà du caractère essentiel de chaque tocophérol, et notamment du γ-tocophérol, diverses études scientifiques tendent désormais à démontrer que les tocotriénols pourraient être les molécules les plus importantes en matière d’activité biologique de la vitamine E[4]. Les tocotriénols auraient effectivement des capacités antioxydantes plus fortes que l’α-tocophérol. Ce constat serait dû en grande partie à leur structure chimique particulière. Les tocotriénols seraient par ailleurs rapidement dégradés en métabolites ayant de meilleurs effets biologiques[5]. Enfin, il semblerait que les tocotriénols possèdent des activités biologiques non couvertes par les tocophérols[6].

Il est aujourd’hui admis que l’activité biologique de la vitamine E est liée à ses nombreuses formes chimiques et non à un composé isolé. Il est donc plus judicieux de se tourner vers des compléments alimentaires renfermant un mélange de tocophérols et/ou tocotriénols sous leur forme naturelle.

Nutrixeal avis et conclusions

La vitamine E dans la gamme de produits Nutrixeal

Chez Nutrixeal, la vitamine E est mise à l’honneur dans de nombreux produits pour ses propriétés biologiques et notamment son pouvoir antioxydant limitant par exemple le rancissement des huiles ou même l’oxydation de certains actifs comme l’ubiquinol ou encore l’astaxanthine.

Références

[1] Jiang, Q.; Christen, S.; Shigenaga, M. K.; Ames, B. N. γ-Tocopherol, the Major Form of Vitamin E in the US Diet, Deserves More Attention. Am. J. Clin. Nutr. 2001, 74 (6), 714–722.

[2] Huang, H.-Y.; Appel, L. J. Supplementation of Diets with α-Tocopherol Reduces Serum Concentrations of γ- and δ-Tocopherol in Humans. J. Nutr. 2003, 133 (10), 3137–3140.

[3] Thompson, M. D.; Cooney, R. V. The Potential Physiological Role of γ-Tocopherol in Human Health: A Qualitative Review. Nutr. Cancer 2020, 72 (5), 808–825.

[4] Chin, K.-Y.; Tay, S. A Review on the Relationship between Tocotrienol and Alzheimer Disease. Nutrients 2018, 10 (7), 881.

[5] Jiang, Q. Natural Forms of Vitamin E: Metabolism, Antioxidant, and Anti-Inflammatory Activities and Their Role in Disease Prevention and Therapy. Free Radic. Biol. Med. 2014, 72, 76–90.

[6] Xia, W.; Mo, H. Potential of Tocotrienols in the Prevention and Therapy of Alzheimer’s Disease. J. Nutr. Biochem. 2016, 31, 1–9.

Partagez cet article
Rédigé par
Equipe rédactionnelle de Nutrixeal Info

Notre travail de rédaction est toujours une aventure collective !
> Découvrez l'équipe de rédacteurs récurrents de Nutrixeal Info.

error: Ce contenu est protégé.