index physiologique nutrixeal info
Accueil > Cuivre

Cuivre

Le cuivre est un oligoélément essentiel, c’est-à-dire qu’il ne peut être synthétisé par l’organisme et doit donc être apporté par l’alimentation. A la différence du fer, les carences en cuivre sont assez rares. Pour autant le contrôle de l’homéostasie du cuivre est un paramètre important puisqu’il participe à de nombreuses fonctions cellulaires importantes.

cuivre index nutraceutique nutrixeal

Le cuivre est en effet indispensable au bon fonctionnement cellulaire lorsqu’il est présent en faible quantité, mais devient cependant toxique en cas d’excès.

Étymologie

Le nom de cuivre est étroitement lié à l’île de Chypre. Dans l’antiquité, c’est effectivement sur cette île que fût découvert et exploité le premier gisement de cuivre. Les romains appelèrent alors cet alliage « cyprium », un terme qui a progressivement évolué pour devenir « cuprum » en latin et enfin « cuivre » en français. Dans l’antiquité, le cuivre était notamment utilisé pour traiter les douleurs articulaires et les problèmes cutanés.

Un peu de chimie autour du cuivre

Le cuivre est un élément chimique de symbole Cu et de numéro atomique 29. Sa masse atomique est de 63,546 u.

Il appartient au groupe XI du tableau périodique des éléments, il fait donc partir de la classe des métaux de transition.

Cuivre tableau périodique Nutrixeal Info

Le cuivre peut prendre différentes formes ioniques dont les plus courantes sont :

  • l’ion cuivrique (cuivre I) qui est un cation de formule chimique Cu+ possédant un défaut d’un électron ;
  • l’ion cuivreux (cuivre II) qui est un cation de formule chimique Cu2+ possédant un défaut de deux électrons.

Biodisponibilité du cuivre

Quotidiennement, notre alimentation nous apporte entre 1 et 3 mg de cuivre, mais seule la moitié sera absorbée dans le tractus digestif. L’absorption du cuivre a lieu au niveau du duodénum. Cependant cet oligoélément suit la même voie d’absorption que le zinc, si bien que le zinc est souvent considéré comme un frein à la bonne absorption du cuivre.

Le zinc et le cuivre utilisent le même récepteur pour traverser la barrière intestinale, ils sont donc en compétition : s’ils sont en quantité équivalente, le cuivre inhibe l’entrée du zinc car il a une plus haute affinité chimique pour le récepteur, cependant si la concentration en zinc est au minimum 10 fois plus élevée que celle du cuivre, le zinc bloque l’entrée du cuivre dans l’organisme.

competition zinc cuivre assimilation intestinale nutrixeal info
Assimilation du cuivre : compétition avec le zinc.

À RETENIR

Si vous souhaitez vous supplémenter à la fois en zinc et en cuivre, les produits multiminéraux sont donc à éviter car le zinc y est souvent présent en quantité bien plus importante que le cuivre (les apports de référence pour le zinc étant 10 fois supérieurs à ceux du cuivre).

Préférez deux produits distincts et espacez la prise de chacun d’eux.

Une fois que le cuivre est entré dans les entérocytes via un transporteur spécifique, il se couple à une protéine (ATP7A) qui assure son transport jusqu’à la veine porte, veine conduisant le sang du tube digestif vers le foie.

Au niveau du foie, le cuivre traverse la membrane des hépatocytes via un transporteur puis se lie cette fois à une protéine ATP7B (également appelée protéine de Wilson) qui facilite son incorporation au sein de la céruloplasmine. La céruloplasmine stocke ainsi jusqu’à 8 atomes de cuivre. Une fois excrétée dans le sang, elle assure le transport du cuivre dans l’organisme : 95% du cuivre circulant est lié à la céruloplasmine.

POUR ALLER PLUS LOIN

La céruloplasmine est également une ferroxidase qui catalyse l’oxydation du fer ferreux en fer ferrique qui pourra se lier à la transferrine pour être acheminé jusqu’aux tissus. Cette protéine joue ainsi un lien étroit entre le cuivre et le métabolisme du fer

assimilation du cuivre nutrixeal info
Mécanismes d’assimilation du cuivre.

LE SAVIEZ-VOUS ?

La protéine de Wilson (ou protéine ATP7B) est mise en cause dans l’apparition d’une maladie génétique du même nom liée à l’accumulation de cuivre dans l’organisme. Dans la maladie de Wilson, la protéine ATP7B est déficiente ce qui ne permet pas le transfert du cuivre vers la céruloplasmine et conduit ainsi à son accumulation au sein des cellules.

Rôles biologiques du cuivre

Le cuivre est impliqué dans de nombreuses voies métaboliques via son rôle de co-facteur d’enzymes du métabolisme cellulaire. Le cuivre joue ainsi un rôle dans l’action des enzymes à cuivre telles que :

  • la superoxyde dismutase (SOD) qui est un système de défense hors pair contre les radicaux libres ;
  • la cytochrome C-oxydase des mitochondries ;
  • la lysyloxydase responsable de la synthèse de la kératine, de l’élastine et du collagène qui assurent la souplesse de la peau ;
  • la dopamine β-hydroxylase qui est une enzyme clé de la biosynthèse des catécholamines, convertissant la dopamine en noradrénaline ;
  • la tyrosinase qui convertit la tyrosine en mélanine.

Le cuivre participe à la mobilisation du fer dans le sérum notamment grâce à l’activité ferroxidase de la céruloplasmine qui transporte le cuivre.

Le cuivre est un puissant antioxydant qui permet de lutter contre le stress oxydant.

Les sources alimentaires en cuivre

Le cuivre est retrouvé dans la plupart des aliments dans des proportions variables, mais les plus riches en cuivre restent avant tout les abats (notamment le foie), les fruits de mer, les oléagineux et le cacao. Les légumineuses et les céréales à base de son de blé sont également d’excellentes sources de cuivre.

Une alimentation variée et équilibrée assure très souvent les besoins en cuivre de l’enfant et de l’adulte.

Aliments riches en cuivre nutrixeal info
Aliments les plus riches en cuivre.
teneur aliments riches en cuivre nutrixeal info
Liste de quelques aliments réputés pour leur teneur en cuivre.

Apports nutritionnels recommandés en cuivre

Les apports quotidiens de référence en cuivre définis par le Règlement Européen (UE) n°1169/201 sont de 1 mg par jour pour un adulte. À titre de comparaison, une portion de 100 g de foie de veau apporte 22 mg de cuivre.

Cependant selon l’âge et le sexe, les apports satisfaisants en cuivre varient :

  • 0,4 à 1,3 mg par jour chez l’enfant de plus d’un an ;
  • 1,6 mg par jour chez l’homme adulte ;
  • 1,3 mg par jour pour la femme ;
  • 1,5 mg par jour chez la femme enceinte et allaitante.

Cuivre et nutraceutique

Allégations santé autorisées

L’EFSA a autorisé de nombreuses allégations santé pour les compléments à base de cuivre. Le cuivre contribue ainsi :

  • à protéger les cellules contre le stress oxydant ;
  • au maintien de tissus conjonctifs normaux ;
  • au transport normal du fer dans l’organisme ;
  • à un métabolisme énergétique normal ;
  • à la pigmentation normale de la peau et des cheveux ;
  • au fonctionnement normal du système immunitaire ;
  • au fonctionnement normal du système nerveux.

Le cuivre dans les compléments alimentaires

Sur le marché, la plupart des compléments alimentaires à base de cuivre sont sous forme de comprimés ou de gélules contenant des oxydes ou des sulfates de cuivre.

alerte complements alimentaires Nutrixeal info

Comme pour le fer, ces formes inorganiques sont responsables de désordres intestinaux.

C’est pourquoi chez Nutrixeal, nous ne proposons qu’une forme chélatée de cuivre : le bisglycinate de cuivre qui est une forme de cuivre bien mieux tolérée et beaucoup plus assimilable que les oxydes et sulfates de cuivre.

La chélation du cuivre par des glycines possèdent de nombreux avantages :

qualité validée Nutrixeal Info

Une plus haute tolérance intestinale.

qualité validée Nutrixeal Info

Une plus haute biodisponibilité puisque le cuivre est protégé par des glycines qui facilitent son passage à travers la barrière intestinale.

qualité validée Nutrixeal Info

Une protection du cuivre face aux oxydations.

De plus, le bisglycinate de cuivre mis au point par le leader mondial Albion® Minerals présente l’avantage de protéger le cuivre des sucs digestifs. Dans le cas des oxydes ou sulfates de cuivre, les enzymes digestives libèrent du cuivre libre sous sa forme ionique qui est à l’origine de nombreux désagréments. 

Mineraux chelates et methode traacs : fer_zinc_cuivre_magnésium

POUR ALLER PLUS LOIN :

Partagez cet article
Rédigé par
Equipe rédactionnelle de Nutrixeal Info

Notre travail de rédaction est toujours une aventure collective !
> Découvrez l'équipe de rédacteurs récurrents de Nutrixeal Info.

Défiler vers le haut
error: Ce contenu est protégé.