index nutraceutique nutrixeal info
Accueil > Wogonine

Wogonine

La wogonine est un flavonoïde naturel très proche structurellement de la baicaléine, et dont l’un des groupements hydroxyles a fait l’objet d’une méthylation, qui influence directement sur la solubilité du flavonoïde.

De nombreux glycosides naturels de la wogonine ont été identifiés dans le monde végétal et sont dénommés wogononosides.

wogonine index nutraceutique nutrixeal info

Structure chimique de la wogonine

Tous comme pour les autres flavonoïdes de la scutellaire, la structure chimique de la wogonine lui confère une forte capacité antioxydante.

Carte d’identité : la wogonine

Propriétés chimiques

  • Formule brute : C16H12O5
  • Masse molaire : 284 g/mol

Propriétés physiques

  • T° de fusion : de 203 à 206°C
structure wogonine
Structure de la molécule de wogonine

Le point de fusion de la wogonine est sensiblement équivalent à celui de la baicaline et de la baicaléine (les autres principaux flavonoïdes de la scutellaire), compris entre 203 et 206°C.

Sources botaniques de wogonine

Ce flavonoïde est retrouvé chez toutes les variétés de scutellaire, mais plus particulièrement dans les racines de Scutellaria baicalensis, l’une des plantes les plus utilisées dans la pharmacopée traditionnelle chinoise.

Scutellaria baicalensis source de baicaline et wogonine
Scutellaria baicalensis, source de baicaline et de wogonine

On retrouve également ce composé dans les parties aériennes de Scutellaria lateriflora (la scutellaire casquée, originaire d’Amérique du Nord).

Vertus santés et allégations autorisées

Nutrixeal - axes santé et nutraceutique
Axes d’utilisation nutraceutique

Malgré la bibliographie assez conséquente dont il a fait l’objet, ce flavonoïde ne dispose pas pour l’instant d’allégations santé autorisées par l’EFSA.

Publications scientifiques sur la wogonine
La plateforme PubMed recense plus de 800 publications scientifiques concernant la wogonine, dont 88 en 2020.

Toutefois, les allégations santé utilisables pour Scutellaria baicalensis sont directement liées au contenu de cette plante en flavonoïdes, dont bien-sûr la wogonine. Et Scutellaria baicalensis, qui fait sans aucun doute partie des plantes nutraceutiques les plus étudiées et utilisées au plan mondial, a fait l’objet de demande d’allégation (en cours d’évaluation par l’EFSA), pour son action antioxydante, ainsi que pour ses nombreux bénéfices santé, notamment sur la sphère articulaire.

Enfin, il faut souligner que les propriétés des tous les flavonoïdes de la scutellaire sont apparentées à celles d’un autre flavonoïde, beaucoup plus répandu dans le monde végétal : la quercétine, et ses différents glycosides.

Consultez la FAQ concernant cet ingrédient

Partagez cet article
Rédigé par
Equipe rédactionnelle de Nutrixeal Info

Notre travail de rédaction est toujours une aventure collective !
> Découvrez l'équipe de rédacteurs récurrents de Nutrixeal Info.

error: Ce contenu est protégé.