index nutraceutique nutrixeal info
Accueil > Baicaline

Baicaline

La baicaline est un flavonoïde présent dans plusieurs espèces du genre Scutellaria, et notamment Scutellaria lateriflora et surtout Scutellaria baicalensis, la célèbre scutellaire du lac Baïkal. La baicaline porte bien son nom, car c’est le flavonoïde majoritaire retrouvé dans les racines de Scutellaria baicalensis.

Quelles sont les sources végétales et les propriétés santé de la baicaline, ce puissant flavonoïde ? Explications de Nutrixeal Info.

baicaline index nutraceutique nutrixeal info

Structure chimique de la baicaline

Sur le plan chimique, la baicaline est la forme glucuronidée (complexée à l’acide glucuronique) de la baicaléine. Ces deux molécules ont été abondamment étudiées pour leurs nombreuses propriétés biologiques, car les extraits de Scutellaria baicalensis font partie des actifs nutraceutiques les plus anciennement utilisés et les plus largement utilisés dans le monde.

Carte d’identité : la baicaline

Propriétés chimiques

  • Formule brute : C21H18O11
  • Masse molaire : 446 g/mol

Propriétés physiques

  • T° de fusion : de 202 à 205°C
baicaline extraite de scutellaria baicalensis
Baicaline, flavonoïde complexé à une molécule d’acide glucuronique.

Grâce à la glucuronidation, cette molécule est assez facilement soluble dans l’eau, ce qui facilite sa dispersion dans les intestins.

Porteuse de nombreux cycles et de nombreuses fonctions hydroxyles, la baicaline a un puissant potentiel antioxydant, ce qui lui confère une action protectrice à l’égard des radicaux libres.

Biodisponibilité de la baicaline

Dans les différentes variétés de scutellaire, on retrouve majoritairement la baicaline (forme glucuronidée) et non la forme aglycone (baicaléine).

Sous forme glucuronidée, ce flavonoïde est assez facilement soluble dans le contenu du tube digestif, ce qui facilite son interaction avec la muqueuse intestinale.

Scutellaria lateriflora source de baicaline baicaleine wogonine
Scutellaria baicalensis, ou scutellaire du lac Baïkal, la meilleure source botanique de baicaline (racines).
baicaleine structure
Baicaléine : forme aglycone de la molécule débarrassée de son acide glucuronique

Toutefois, on estime que c’est uniquement sous forme aglycone (baicaléine), que la molécule est apte à franchir la barrière intestinale.

L’hydrolyse de l’acide glucuronique intervient dans l’intestin, sous l’action d’enzymes intestinales et pancréatiques présentes sur la bordure des cellules de l’intestin grêle. La libération de l’acide glucuronique permet à la forme aglycone (plus lipophile), de passer la barrière intestinale par voie passive (voie d’absorption majoritaire).

Vertus santé et allégations santé autorisées

Nutrixeal - axes santé et nutraceutique
Axes d’utilisation nutraceutique de la baicaline

Les propriétés nutraceutiques de la baicaline sont proches de celles d’un autre flavonoïde particulièrement connu et utilisé : la quercétine.

De nombreuses études ont été réalisées séparément sur ces deux actifs majeurs, avec dans bien des cas des résultats surprenamment similaires.

Par ailleurs, sur le plan réglementaire, les allégations santé utilisables pour les extraits de Scutellaria baicalensis sont intimement liées aux propriétés physiologiques des flavonoïdes de la plante, et notamment la baicaline et la baicaléine (flavonoïdes majoritaires de la scutellaire du lac Baïkal).

Pour un tour d’horizon plus complet des vertus de la scutellaire et de ses extraits, consultez la fiche dédiée dans l’index nutraceutique de Nutrixeal Info.

Scutellaria lateriflora source de flavonoïdes
Scutellaria lateriflora, dont les parties aériennes sont des sources de baicaline.
Partagez cet article
Rédigé par
Equipe rédactionnelle de Nutrixeal Info

Notre travail de rédaction est toujours une aventure collective !
> Découvrez l'équipe de rédacteurs récurrents de Nutrixeal Info.

Défiler vers le haut
error: Ce contenu est protégé.