index nutraceutique nutrixeal info
Accueil > Taurine

Taurine

La taurine a parfois (injustement) mauvaise presse auprès des consommateurs car elle est souvent associée aux boissons énergisantes. Son action est pourtant toute autre et la plupart des idées préconçues à son égard sont erronées. Naturellement présente dans le corps, la taurine y joue en effet de multiples rôles et présente indiscutablement un grand intérêt nutraceutique.

Taurine  index nutraceutique nutrixeal info

Quelles sont les caractéristiques de la taurine et de son métabolisme chez l’Homme ? Nutrixeal vous présente le vrai visage de la taurine et bouscule quelques idées reçues…

La taurine, un acide aminé pas comme les autres

En 1827, les scientifiques Friedrich Tiedemann et Leopold Gmelin isolèrent pour la première fois cette molécule à partir de bile de bœuf ou de taureau. Cette découverte lui valut son nom d’usage, la taurine (du latin taurus signifiant taureau).

Phylogénétiquement parlant, la taurine est une très vieille molécule fortement conservée au cours de l’évolution. À l’exception des champignons et des virus, elle est présente dans l’ensemble de la faune et la flore, avec une forte concentration chez les mammifères et les insectes.

La taurine n’est pas un acide aminé au sens strict mais plutôt un dérivé d’acide aminé soufré. En effet, sa structure chimique diffère d’un acide aminé standard. Les acides aminés possèdent un groupement amine (-NH2) et un groupement carboxylique (-COOH) tous deux liés sur un carbone α. Dans le cas de la taurine, le groupement amine est lié au carbone β. On parle alors d’un β-acide aminé sulfuré.

Spécificités de structure de la taurine.
Comparaison des structures chimiques des acides aminés standards et de la taurine.

Carte d’identité : la taurine

Nomenclature

  • Nom complet : taurine
  • Nom IUPAC : Acide 2-aminoéthanesulfonique

Propriétés chimiques

  • Formule brute : C2H7NO3S
  • Masse molaire : 125,15 g/mol
Taurine structure moléculaire
Structure chimique de la taurine

Propriétés biochimiques

  • pH isoélectrique : 5,15
  • pKa groupe sulfonique : 1,5
  • pKa groupe amine : 8,8

Propriétés physiques

  • T° de fusion : 300 °C

La taurine est un acide aminé dit non protéinogène, c’est-à-dire un acide aminé qui ne participe pas à la fabrication des protéines. Cependant, chez certains organismes, on la retrouve intégrée dans la séquence des protéines.

La poudre de taurine est formée de cristaux de couleur blanche.

La taurine est soluble dans l’eau jusqu’à une concentration de 50-100 g/L. Par ailleurs, à pH physiologique (c’est-à-dire dans notre organisme), elle est présente sous forme chargée (on parle de la forme zwittérionique). Cela la rend hautement soluble dans l’eau, mais cette haute hydrophilie l’empêche de traverser directement les membranes cellulaires (qui sont un environnement fortement hydrophobe).

Une production endogène multiple mais limitée[1]

Chez l’Homme, la majeure partie des tissus contient de la taurine, avec des concentrations particulièrement élevées au niveau du système nerveux central (cerveau et rétine), du cœur, du foie, des reins et des muscles.

L’alimentation peut permettre un apport en taurine, mais globalement la taurine présente dans notre organisme est majoritairement issue des voies de biosynthèse endogènes, au sein du foie et du cerveau. L’organisme multiplie les possibilités de synthèse de la taurine puisqu’il existe trois voies connues à ce jour.

Voie métabolique principale de la taurine

La voie métabolique principale utilise deux précurseurs aminés : la méthionine et la cystéine. Plusieurs enzymes sont nécessaires à la fabrication de taurine, dont deux sont considérées comme des facteurs limitants : la cystéine dioxygénase (CDO) et la cystéine sulfonate-décarboxylase (CSAD). En effet, une baisse de l’activité de ces deux enzymes est à l’origine d’une faible production de taurine.

L’Homme (tout comme les primates et le chat) présente une activité particulièrement faible de ces deux enzymes limitantes. Cela nous rend particulièrement sensibles à une baisse des apports externes en taurine. Notre métabolisme ne permet souvent pas de compenser une carence alimentaire avérée en taurine.

Au contraire, les chiens et les rongeurs, par exemple, disposent d’excellentes capacités de synthèse endogène de taurine, ce qui les rend moins dépendants des apports exogènes.

À NOTER

Une carence en vitamine B6 peut induire une baisse de la production de taurine, voire une carence dans les cas les plus sévères. En effet, la vitamine B6 est un cofacteur enzymatique indispensable dans la synthèse de la cystéine, précurseur de la synthèse de taurine.

Voies métaboliques secondaires de la taurine

Il existe deux autres voies métaboliques renforçant l’apport endogène en taurine dans l’organisme, via d’un part la cystéamine et d’autre part l’acide cystéique. La voie de l’acide cystéique est principalement active dans le cerveau et le foie, tandis que la voie de la cystéamine est plutôt fonctionnelle dans le rein et totalement absente au niveau du cerveau.

biosynthèse de la taurine
Différentes voies de biosynthèse de la taurine.

Une absorption via des transporteurs transmembranaires

La taurine est, comme nous l’avons vu, un composé très hydrophile qui ne peut donc pas traverser les membranes plasmiques des cellules. Elle a alors besoin pour cela d’un transporteur transmembranaire. Lorsque de la taurine se retrouve dans le bol alimentaire, elle est transportée à travers la barrière intestinale via deux mécanismes :

transport transmembranaire de la taurine
L’assimilation de la taurine nécessite l’intervention de transporteurs transmembranaires.
1

Le transporteur Tau-T (Taurine Transporter)

Il s’agit d’un transporteur spécifique de la taurine. Il présente une forte affinité pour cette molécule, mais sa capacité de transport est relativement faible, ce qui ne permet pas une assimilation intestinale optimale de la taurine. Ce transporteur est par ailleurs dépendant du sodium Na+.

2

Le transporteur PAT-1 (Proton-coupled Amino-acid Transporter-1)

Il s’agit d’un transporteur non spécifique de la taurine, mais en contre partie il absorbe la majeure partie de la taurine présente dans le bol alimentaire. Ce transporteur est couplé aux protons.

Nutrixeal exemple nutraceutique

PAT-1 assurerait donc plutôt l’absorption de grandes quantités de taurine lors des repas, tandis que Tau-T serait plutôt impliqué dans une absorption spécifique éloignée des repas. Sa haute affinité pour la taurine lui permet de capter la taurine même à de faibles concentrations.

PAT-1 assurerait donc plutôt l’absorption de grandes quantités de taurine lors des repas, tandis que Tau-T serait plutôt impliqué dans une absorption spécifique éloignée des repas. Sa haute affinité pour la taurine lui permet de capter la taurine même à de faibles concentrations.

À NOTER

Le catabolisme de la taurine se déroule quant à lui principalement dans le foie et les reins. La taurine est principalement éliminée par conjugaison avec de l’acide cholique pour former des sels biliaires au niveau du foie qui seront excrétés dans le tube digestif. L’élimination rénale est plutôt minoritaire (environ 25% de la taurine éliminée).

La taurine, très présente dans notre alimentation et celle des nouveaux-nés

Certains aliments sont réputés pour posséder des quantités intéressantes de taurine, c’est notamment le cas dans les viandes, plutôt de type volailles, comme le poulet et la dinde. On la trouve également dans le lait et les produits laitiers, les algues et les fruits de mer. La taurine est particulièrement présente dans les huîtres et les palourdes.

La taurine est également présente en grande quantité dans le lait maternel humain (jusqu’à 45 µmol/dL selon la maturité du lait, le colostrum étant plus riche que le lait mature). Elle est en effet le 3ème acide aminé soufré retrouvé en forte concentration dans le lait maternel. Pour se faire une idée, il y a plus de 40 fois plus de taurine dans le lait maternel humain que dans le lait de vache[4,5]. C’est la raison pour laquelle beaucoup d’industriels ajoutent de la taurine dans les préparations pour nourrissons et préparations de suite.

POUR ALLER PLUS LOIN

Chez l’Homme, les acides biliaires sont conjugués à la fois avec la taurine et la glycine. Chez les nouveau-nés cependant, les acides biliaires sont presque exclusivement conjugués à la taurine. La capacité à les conjuguer avec la glycine est ensuite développée très rapidement.

Taurine et boissons énergisantes : de fausses représentations

Depuis longtemps, la taurine a une mauvaise presse auprès de beaucoup de personnes. Ce constat est notamment dû à sa présence dans une boisson énergisante très connue, ce qui lui a valu d’être considérée à tord comme une substance excitante.

Sa présence à de hautes concentrations dans le lait maternel devrait pourtant être un argument de taille pour rétablir la vérité : les nouveau-nés ne sont pas des êtres nerveux ou hyperactifs, malgré une consommation importante de taurine via le lait maternel ou les préparations pour nourrissons.

Grâce à son caractère neuromodulateur, la taurine a plutôt des propriétés relaxantes et non excitantes. C’est son rôle dans la formation des sels biliaires intervenant dans les processus de détoxification qui lui valut son ajout dans ces boissons énergisantes. 

Taurine et nutraceutique

Allégations santé

Malgré l’abondante littérature scientifique sur la taurine et ses bénéfices santé, aucune allégation santé n’a encore été autorisée par l’EFSA en ce qui concerne cet ingrédient.

En revanche, la capacité d’interaction de la taurine avec les récepteurs ionotropes du GABA et de la Glycine lui vaut d’être très souvent associé au magnésium dans la formulation de nombreux compléments alimentaires, dans le but d’optimiser les taux intracellulaires de ce minéral, qui joue un rôle clef dans l’homéostasie cellulaire.

Publications scientifiques sur la taurine
La plateforme PubMed recense plus de 20 000 publications scientifiques sur la taurine.

Garanties qualité sur les extraits de taurine utilisés par Nutrixeal

Nutrixeal propose différents compléments alimentaires contenant de la taurine, en isolé ou associée à du magnésium chélaté et de la vitamine B6 :

Taurine seule Nutrixeal

Taurine en gélules : 500 mg de taurine par gélule et 160 mg de magnésium chélaté sous forme de glycérophosphate de magnésium.

Taurine en poudre : une dosette contient 690 mg de taurine pure.

Complexe Nutrixeal contenant de la taurine

La taurine est également présente dans le complexe UltraMag® : 4 gélules d’UltraMag® apportent 340 mg de magnésium élémentaire, 268 mg de taurine et 1,9 mg de vitamine B6.

UltraMag Nutrixeal magnesium chelaté taurine vitamine B6

Actifs synergiques

Compte tenu du rôle de cofacteur de la vitamine B6 dans la synthèse de la cystéine, précurseur de la taurine, il peut être intéressant d’associer la prise de taurine à celle de vitamine B6, comme dans le complexe UltraMag®.

Références

[1] Froger, N.; Moutsimilli, L.; Cadetti, L.; Jammoul, F.; Wang, Q.-P.; Fan, Y.; Gaucher, D.; Rosolen, S. G.; Neveux, N.; Cynober, L.; Sahel, J.-A.; Picaud, S. Taurine: The Comeback of a Neutraceutical in the Prevention of Retinal Degenerations. Prog. Retin. Eye Res. 2014, 41, 44–63.

[2] Trachtman, H.; Barbour, R.; Sturman, J. A.; Finberg, L. Taurine and Osmoregulation: Taurine Is a Cerebral Osmoprotective Molecule in Chronic Hypernatremic Dehydration. Pediatr. Res. 1988, 23 (1), 35–39. https://doi.org/10.1203/00006450-198801000-00008.

[3] El-Sherbeny, A.; Naggar, H.; Miyauchi, S.; Ola, M. S.; Maddox, D. M.; Martin, P. M.; Ganapathy, V.; Smith, S. B. Osmoregulation of Taurine Transporter Function and Expression in Retinal Pigment Epithelial, Ganglion, and Müller Cells. Investig. Opthalmology Vis. Sci. 2004, 45 (2), 694.

[4] Lawrence, R. A.; Lawrence, R. M. Biochemistry of Human Milk. In Breastfeeding; Elsevier, 2011; pp 98–152.

[5] Rassin, D. K.; Sturman, J. A.; Guall, G. E. Taurine and Other Free Amino Acids in Milk of Man and Other Mammals. Early Hum. Dev. 1978, 2 (1), 1–13.

Partagez cet article
Rédigé par
Equipe rédactionnelle de Nutrixeal Info

Notre travail de rédaction est toujours une aventure collective !
> Découvrez l'équipe de rédacteurs récurrents de Nutrixeal Info.

Défiler vers le haut
error: Ce contenu est protégé.