index physiologique nutrixeal info
Accueil > Cellules dendritiques

Cellules dendritiques

Les cellules dendritiques, appelées ainsi en raison de leurs nombreuses extensions membranaires, sont des cellules multifonctionnelles du système immunitaire. Considérées à la fois comme des phagocytes et des cellules présentatrices de l’antigène (CPA), les cellules dendritiques sont des acteurs immunitaires à l’interface entre l’immunité innée et l’immunité adaptative.

Cellules dendritiques Index physiologique Nutrixeal Info
  • Informations clés

Les cellules dendritiques peuvent également englober les microorganismes, à l’image des macrophages. Leur action immunitaire essentielle consiste toutefois à stimuler le développement de l’immunité adaptative. Les cellules dendritiques sont en effet spécialisées dans la capture, le transport, l’apprêtement et la présentation des antigènes aux lymphocytes T, action indispensable à la mise en place de la réponse immunitaire adaptative.

Les cellules dendritiques sont aussi impliquées dans des processus de tolérance importants pour empêcher par exemple le développement de maladies auto-immunes. En effet, une « mauvaise » présentation des antigènes (c’est-à-dire une présentation par des cellules dendritiques non fonctionnelles) ne déclenche pas de réponse et induit une tolérance immunitaire envers ces antigènes.

Le recrutement des cellules dendritiques

Les cellules dendritiques ont la particularité d’être très nombreuses et présentes dans tout l’organisme, notamment dans les tissus en contact avec le milieu extérieur comme les muqueuses. Ainsi, en cas de signal de danger, elles peuvent rapidement rejoindre la zone endommagée. Lors de la réaction inflammatoire, les acteurs de l’immunité innée produisent des médiateurs chimiques de type chimiokines qui induisent le recrutement des cellules dendritiques sur le site de l’infection.

La reconnaissance et la capture de l’antigène

Une fois l’inflammation déclarée et les cellules dendritiques recrutées, les cellules dendritiques immatures capturent les antigènes pour les apprêter dans le but de les présenter aux lymphocytes T. Cette capture d’antigène est associée à l’activation et/ou à la maturation des cellules dendritiques.

Les cellules dendritiques reconnaissent des motifs particuliers présents sur les agents étrangers grâce à des récepteurs appartenant à la grande famille des PRRs (pour Pattern Recognition Receptors en anglais). Parmi eux, des récepteurs du groupe Toll-Like Receptors (ou TLR) reconnaissent différentes molécules (lipides, acides nucléiques, protéines…). Ils ont une importance capitale dans l’activation des cellules immunitaires. Par exemple, la reconnaissance de l’antigène par le TLR permet l’activation de la vitamine D, essentielle à la production de peptides antimicrobiens pour contrer certaines infections.

La fixation du microorganisme sur les TLR entraîne une cascade spécifique de signalisation, aboutissant à l’activation des cellules dendritiques et donc à une réponse immunitaire adaptée au danger identifié.

La maturation des cellules dendritiques

Une fois l’antigène capturé par la cellule dendritique, cette dernière migre vers les ganglions lymphatiques afin d’achever sa maturation. Une fois mature, la cellule dendritique stimule les lymphocytes T en exprimant à sa surface différentes molécules, délivrant ainsi aux lymphocytes T les signaux d’activation, de prolifération et de différentiation qui leur sont nécessaires.

L’interaction « cellule dendritique mature / lymphocyte T » est également nécessaire pour une survie à long terme des lymphocytes T et leur différenciation en cellules mémoires.

maturation des cellules dendritiques Nutrixeal Info

Une maturation optimale des cellules dendritiques dépend beaucoup de l’activation des acteurs cellulaires de l’immunité innée, ce qui confirme l’importance des cellules dendritiques en tant que pivot central entre l’immunité innée et adaptative. 

À NOTER

Les cellules dendritiques interviennent comme activateurs, mais aussi comme régulateurs de la réponse immunitaire en orientant la polarisation fonctionnelle des lymphocytes T vers la voie fonctionnelle la plus adaptée à l’agression.

Partagez cet article
Rédigé par
Equipe rédactionnelle de Nutrixeal Info

Notre travail de rédaction est toujours une aventure collective !
> Découvrez l'équipe de rédacteurs récurrents de Nutrixeal Info.

Défiler vers le haut
error: Ce contenu est protégé.