Nutraceutique selon Nutrixeal
Accueil > Actualités > La nutraceutique selon Nutrixeal : aller au-delà de la micronutrition !

La nutraceutique selon Nutrixeal : aller au-delà de la micronutrition !

En 2008, dès le lancement du laboratoire Nutrixeal, nous avons commencé à utiliser le terme « nutraceutique », dans un étonnement général, car ce terme, qui nous paraissait pourtant si approprié, était alors parfaitement inconnu du grand public.

Laboratoire Nutrixeal, l'expertise nutraceutique.
« L’expertise nutraceutique », la baseline du logo du laboratoire Nutrixeal.

A cette époque, pour qualifier notre activité de laboratoire, il était bien plus usuel d’employer le terme de « micronutrition », une expression que nous ne trouvons pas vraiment satisfaisante.

Ne vous méprenez pas : nous n’émettons aucun jugement négatif sur les laboratoires qui se rangent sous l’appellation « micronutrition ». Simplement, nous estimons que le terme « nutraceutique » va plus loin et décrit mieux ce que nous avons envie de faire à Nutrixeal !

Explications…

La « micronutrition » se définit par opposition à la macronutrition

La macronutrition concerne les apports nutritionnels nécessaires en grande quantité pour le métabolisme énergétique (glucides simples ou complexes) ainsi que pour la construction des tissus (protéines et acides gras).

La micronutrition vient en complément de l'alimentation
La micronutrition vient en complément de l’alimentation.

La macronutrition, c’est donc l’alimentation générale : le contenu de votre assiette quand vous mangez à la cantine !

A l’opposé, le terme « micronutrition » se réfère donc naturellement aux apports nutritionnels en « micronutriments » : vitamines, éventuellement minéraux, phyto-nutriments, antioxydants, acides gras polyinsaturés à longue chaîne, etc.

Tous ces micronutriments ont pour caractéristiques communes :

  • d’être présents en bien plus petite quantité dans l’alimentation générale que les glucides ou les protéines ;
  • d’être parfois déficitaires dans votre assiette ;
  • et d’être pourtant indispensables à l’organisme sur le moyen / long terme.

Alors, évidemment, il paraît naturel de proposer ces micronutriments de manière séparée (en gélules, comprimés, etc.), afin d’enrichir une alimentation jugée trop pauvre en vitamines et oligoéléments.

Et bien entendu, c’est là l’objet de la « micronutrition », dédiée à compléter l’alimentation générale en micronutriments, lorsque ces derniers sont présents en quantité insuffisante dans l’alimentation générale.

Cette complémentation suit un objectif tout à fait légitime, mais qui nous semble un peu limité. A Nutrixeal, nous préférons donc parler de « nutraceutique », car nous nous proposons d’aller un peu plus loin qu’une simple « complémentation » de l’alimentation générale.

La « nutraceutique » vise à dépasser le cadre de la « micronutrition »

A Nutrixeal, notre projet est de faire plus pour nos consommateurs qu’une simple complémentation destinée à combler des carences.

Nous souhaitons proposer de véritables outils nutritionnels pour agir sur les paramètres physiologiques et viser de réelles améliorations en termes de santé, de confort, de performances fonctionnelles, etc.

La nutraceutique vise à optimiser les fonctions physiologiques de l'organisme.
La nutraceutique vise à optimiser les fonctions physiologiques de l’organisme, comme la vision par exemple.

L’exemple de la lactase Nutrixeal

Prenons un exemple très concret : lorsqu’on se supplémente en enzymes digestives comme la lactase, afin d’améliorer sa capacité à digérer le lait et les produits laitiers, on vise ainsi une amélioration directe d’une fonction de l’organisme : la digestion.

Il s’agit d’une démarche différente d’une simple supplémentation micronutritionnelle. Prendre un supplément à base de lactase ne peut pas être considéré comme un complément à l’alimentation normale (car l’alimentation normale ne comporte pas de lactase). En l’occurrence, il s’agit d’une supplémentation en enzyme endogène (la lactase est souvent peu ou pas synthétisée chez l’homme à l’âge adulte, ce qui cause chez les personnes concernées de nombreuses difficultés digestives).

La démarche micronutritionnelle est bien plus modeste. Elle pourrait par exemple consister à enrichir l’alimentation en fibres alimentaires (comme celles de Prebiosoft® Nutrixeal), aptes à nourrir des bactéries intestinales, qui pourraient éventuellement nous aider à digérer le lait.

Ainsi, la micronutrition vise-t-elle à améliorer l’homéostasie en enrichissant une alimentation trop pauvre en nutriments essentiels (comme les fibres solubles).

La nutraceutique va plus loin, mieux, et plus vite.

La lactase d’un produit comme celui qui est proposé par Nutrixeal est directement apte à digérer le lactose d’un repas complet et permet aux intolérants au lactose de gagner en confort de vie lorsqu’ils sont amenés à manger des produits laitiers contenant du lactose.

La démarche nutraceutique est plus technique !

Pour obtenir de tels résultats avec ce produit, Nutrixeal a évalué plusieurs types de lactase disponibles sur le marché des ingrédients, et notre équipe R&D a choisi l’enzyme qui nous paraissait offrir les meilleures performances (Tolerase-L® de DSM®). Nous avons ensuite choisi une matrice adéquate pour cette enzyme et sélectionné des gélules à dissolution ultra-rapide (Plantcaps® de Capsugel®, en pullulan).

La lactase Nutrixeal est dosée à 5000 U.
Lactase Nutrixeal

Cette démarche d’optimisation galénique (relativement simple dans cet exemple un peu simplifié), est une démarche de galénique très proche de celle suivie par les pharmaciens industriels dans la conception d’un médicament. Sur le plan technologique, la seule différence notable réside dans le principe actif utilisé, qui n’est jamais issu de l’univers du médicament en ce qui concerne les produits Nutrixeal.

Et c’est cette analogie avec la technique pharmaceutique, utilisée pour optimiser l’utilisation de principes actifs naturels, qui nous fait préférer le terme de nutraceutique à celui de micronutrition, trop réducteur à notre goût.

Des apports nutraceutiques qui ne sont pas « micro »

Le terme micronutrition contient le préfixe « micro », qui fait référence à de petits apports. Or, les actifs nutraceutiques fonctionnent souvent de manière « dose-dépendante ». En effet, il n’est pas rare que l’efficacité nutraceutique réclame des apports conséquents, finalement assez peu compatibles avec la qualification de « micro » !

Ainsi, un produit bio à base de fibres alimentaires solubles tel que Prebiosoft®nécessite parfois des apports assez importants pour en obtenir les bénéfices escomptés sur la santé digestive. De notre point de vue, dans le cas d’un produit comme Prebiosoft, il ne s’agit alors pas de « micronutrition » !

Dans cet exemple également, le choix, précis, s’est porté sur des fibres complexes, très ramifiées, obtenues à partir d’espèces précises d’acacia, et sélectionnées pour leur métabolisation très douce et très lente par les bactéries intestinales.

Prebiosoft Nutrixeal en poudre contient des fibres d'acacia BIO.
Prebiosoft Nutrixeal

C’est cette démarche très rationnelle qu’il nous paraît juste de qualifier de « nutraceutique ». Elle n’a finalement rien à envier à l’approche rationnelle suivie par l’industrie pharmaceutique dans la formulation d’un médicament.

On pourrait décliner ce type d’exemple à l’infini. Dans le cadre d’une pratique sportive intensive, les apports nutritionnels recommandés en acides gras omega-3 et en antioxydants ne sont pas « micro » non plus. Pour atteindre une efficacité physiologique, bon nombre de principes actifs naturels réclament ainsi des apports assez « musclés », qui s’écartent de la notion de « micronutrition ».

Et la détermination des apports optimaux, de la forme galénique optimale, etc. en fonction des objectifs visés est une démarche nutraceutique, qui dépasse le cadre de la micronutrition.

Avis Nutrixeal et conclusions

Ainsi, on retiendra qu’au-delà d’un débat purement sémantique, cette différence de terminologie cache une différence plus fondamentale entre deux approches du monde des compléments alimentaires :

LA MICRONUTRITION

  • vise à compléter l’alimentation, en particulier lorsque cette dernière est jugée trop pauvre en micronutriments essentiels, comme les vitamines.

LA NUTRACEUTIQUE

  • s’appuie naturellement sur le socle de la micronutrition, mais elle vise à optimiser des fonctions physiologiques et à améliorer de manière perceptible la qualité et le confort de vie de ses consommateurs, d’une manière tangible et concrète.
Partagez cet article
Laisser un commentaire / avis

Défiler vers le haut