visuel_vitamines_nutrixeal-info

Vitamines et formes de référence : décryptage !

Saviez-vous que plusieurs molécules différentes peuvent correspondre à la même vitamine ? C’est le cas pour presque toutes les vitamines ! Pourtant, à masse égale, chacune de ces formes ne donne pas la même dose de vitamine… Décryptage !

Définition

Les vitamines sont des substances indispensables au bon fonctionnement de l’organisme, qui doivent impérativement être apportées par l’alimentation, car notre organisme lui-même est incapable de les fabriquer.

La réglementation de l’Union Européenne relative à la commercialisation des compléments alimentaires répertorie 13 vitamines : A, B1, B2, B3, B5, B6, B7=B8, B9, B12, C, D, E, K.

La directive 2002/46/CE (annexe II) associe chacune de ces vitamines à différentes formes chimiques (molécules) dont l’usage dans les compléments alimentaires est autorisé (sous certaines conditions).

Pour chacune des vitamines, le Règlement CE 1169/2011 (annexe XIII) fixe des Apports (quotidiens) de Référence « AR ».

VitaminesApports de Référence
Vitamine A800 µg
Vitamine B11,1 mg
Vitamine B21,4 mg
Vitamine B3 (niacine)16 mg
Vitamine B56 mg
Vitamine B61,4 mg
Vitamine B8 (biotine)50 µg
Vitamine B9 (folates)200 µg
Vitamine B122,5 µg
Vitamine C80 mg
Vitamine D5 µg
Vitamine E12 mg
Vitamine K75 µg

Lorsqu’une vitamine est ajoutée à un complément alimentaire, l’étiquetage doit indiquer la quantité de vitamine apportée pour chaque dose journalière conseillée. Cette quantité de vitamine doit a minima être exprimée en % des apports de référence (AR).

etiquette_complements_alimentaire_vitamines

Et c’est là que les choses se corsent ! Pour calculer les pourcentages des AR, on doit d’abord convertir la quantité de vitamine sous sa forme de référence. Explications…

Cas général :

Supposons que pour une vitamine donnée, que nous nommerons ici X, 2 molécules Xa et Xb sont autorisées et supposons que Xa soit la forme de référence. Chacune de ces molécules est associée à une masse moléculaire, que nous noterons MXa et MXb.

La quantité de vitamine X apportée par une masse mXb de molécule Xb est égale à mXb multipliée par le rapport des masses moléculaires MXa/MXb :

equation_vitamines_nutrixeal-info

Quand MXa < MXb, ce calcul est assez intuitif.

Exemple : Vitamine B9

Dans notre complexe PhysioB9, nous utilisons une forme de vitamine B9 particulièrement innovante : le (6S)-5-méthyltétrahydrofolate de glucosamine (Quatrefolic® – forme de vitamine B9 aussi baptisée « folates de 4ème génération »). Cette molécule a une masse moléculaire de 817,80 g / mol.

La forme de référence pour la vitamine B9 est l’acide folique, qui a une masse moléculaire de 441,40 g / mol.

Quatrefolic® contient donc 441,40 / 817,80 = 0,54 soit 54% de vitamine B9.

Dans le cas du produit PhysioB9 de Nutrixeal, pour un apport de 400 µg de vitamine B9 par gélule, il est donc nécessaire d’utiliser 400 / 0,54 = 741 µg de Quatrefolic®. Nutrixeal rajoute à cela une petite marge de sécurité pour garantir l’apport en vitamine B9.

Structures de l’acide folique et du Quatrefolic
Structures de l’acide folique et du Quatrefolic® .

Mais quand MXa > MXb, on arrive à des situations étranges.

Exemple : Vitamine B5

D’après le règlement CE 1169/2011 (annexe XIII), la forme de référence de la vitamine B5 est l’acide pantothénique (de masse moléculaire 219,24 g / mol). Parmi les formes de vitamines B5 autorisées, on retrouve le dexpanthénol, qui a une masse moléculaire de 205,25 g / mol. En appliquant le même calcul que précédemment, on trouve donc que le dexpanthénol contient 219,24 / 205,25 = 1,068 soit environ 107% de vitamine B5… Étrange n’est-ce pas ?

Structures de l’acide pantothénique et du dexpanthénol
Structures de l’acide pantothénique et du dexpanthénol.

La Vitamine B5 Nutrixeal contient du D-pantothénate de calcium, qui a une masse moléculaire de 258,3 g/mol, supérieure à celle de la forme de référence. On retombe donc dans le cas précédent.

En pratique :

Aucune réglementation unifiée ne précise les formes de référence de chacune des vitamines. Il faut donc aller piocher dans différents textes et faire des recoupements, ce qui n’est pas toujours facile. On ne s’improvise pas formulateur de complément alimentaire… !

Il arrive parfois que la forme de référence d’une vitamine soit une molécule qui en elle-même ne fasse pas partie des formes autorisées pour cette vitamine. Par exemple la forme de référence de la vitamine B12 est la cobalamine, qui ne figure pas dans la liste de la directive 2002/46/CE.

En ce qui concerne les vitamines D et K, les calculs sont simples : ce sont les deux seules vitamines à ne pas avoir de forme de référence unique. Toutes les formes autorisées sont des formes de référence. Il n’y a aucune conversion à faire.

Pour la vitamine B8, les choses sont simples également : cette vitamine n’a qu’une seule forme autorisée, la biotine, qui est sa forme de référence. Chez Nutrixeal, on retrouve par exemple de la biotine dans les complexes Keravea® et ColorStim®.

Dans les extraits végétaux, même si plusieurs formes d’une même vitamine coexistent, les analyses routinières fournissent uniquement la concentration globale, somme des concentrations des différentes formes de la vitamine normalisée par rapport à la forme de référence. D’où l’étiquetage par exemple du Quinogerm® B Complex de Nutrixeal, qui apporte avec 2 gélules 100% des apports quotidiens de référence pour l’ensemble des vitamines du groupe B.

Autres articles en lien

Cet article vous a intéressé ?

N’hésitez pas à consulter également notre page explicative sur le pourcentage élémentaire des minéraux : méthode de normalisation servant à exprimer les apports en minéraux apportés par les différentes formes autorisées pour chaque minéral.

Pour en savoir plus sur les bienfaits des différentes vitamines (et minéraux), consulter notre guide des vitamines et minéraux ainsi que les différents articles sur les vitamines sur ce portail d’information.

Retrouvez également la gamme Nutrixeal vitamines et minéraux.

Partagez cet article
Laisser un commentaire / avis

Défiler vers le haut