Accueil > Astaxanthine

Archive - Astaxanthine

Faut-il privilégier l’astaxanthine mono-estérifiée dans les compléments alimentaires ?

Oui, absolument. Une étude documentée récemment sur Nutrixeal Sport Info a comparé la biodisponibilité et l’efficacité de 3 formes différentes d’astaxanthine, et il en ressort que l’astaxanthine naturellement mono-estérifiée issue de la microalgue Haematococcus pluvialis est plus assimilable et beaucoup plus efficace en nutrition sportive que l’astaxanthine di-estérifiée issue de la levure Phaffia rhodozyma (et a fortiori que l’astaxanthine de synthèse, qui n’est pas du tout estérifiée). POUR...

Que vaut la biomasse d’Haematococcus pluvialis dans les compléments alimentaires ?

On trouve dans le commerce des compléments alimentaires constitués de gélules remplies directement avec la biomasse d’Haematococcus pluvialis. Mais que valent ces compléments et est-ce une bonne forme d’apport en astaxanthine ? La réponse à cette question est malheureusement négative. Certes, la biomasse d’Haematococcus pluvialis est une bonne source naturelle d’astaxanthine mono-estérifiée, puisqu’elle contient environ 5% d’astaxanthine (majoritairement sous forme de mon-esters). Mais...

La prise d’astaxanthine peut-elle aboutir à une surdose en vitamine A ?

Non, absolument pas, car dans notre organisme, l’astaxanthine ne peut pas se transformer en vitamine A (à la différence du bêta-carotène, que l’on qualifie d’ailleurs de « provitamine A »).

La consommation d’astaxanthine ne peut donc pas aboutir à un surdosage en vitamine A.

Pour plus d’information sur ces ingrédients nutraceutiques, consultez l’index nutraceutique :

AstaxanthineCarotènes

Existe-t-il de l’astaxanthine de synthèse ?

Oui, différentes variantes d’astaxanthine de synthèse existent en effet, et sont commercialisées par les industriels en tant qu’additifs alimentaires (colorants). Non estérifiées, et présentant quelques différences structurelles avec l’astaxanthine naturelle, ces colorants n’ont pas les mêmes propriétés physiologiques que l’astaxanthine naturelle extraite de l’algue Haematococcus pluvialis ou contenue dans l’huile de krill, l’huile de Calanus ou dans la chair de saumons sauvages...

Quand et comment prendre l’astaxanthine ?

L’astaxanthine a une affinité majoritairement lipidique et son assimilation intestinale est meilleure si elle est consommée au cours d’un repas complet qui contient également des corps gras. En effet, dans ce cas, les acides biliaires participent à l’émulsification de l’astaxanthine dans le bol alimentaire, ce qui augmente sa surface de contact avec les villosités intestinales. Par ailleurs, l’astaxanthine est un protecteur naturel idéal pour préserver les acides gras omega-3 à longues chaînes...

error: Ce contenu est protégé.