Site icon Nutrixeal Info

Vitamine B9

index nutraceutique nutrixeal info

La vitamine B9, appartenant à la grande famille des vitamines B, est également connue sous le nom d’acide folique.

La vitamine B9 est essentielle à de nombreuses voies métaboliques, notamment celles impliquées dans la synthèse du matériel génétique et des acides aminés nécessaires à la croissance cellulaire, d’où son caractère indispensable tout au long de la vie.

vitamine B9 folate acide folique index nutraceutique nutrixeal info

Vitamine B9, folates et acide folique : quelles différences ?

Vitamine B9, acide folique et folates sont des termes souvent employés en tant que synonymes. Il existe cependant des différences, reposant sur la structure chimique des molécules et sur leur origine (naturelle ou synthétique). Ces différences impactent les mécanismes d’assimilation et ont donc toute leur importance notamment lorsque l’on cherche à renforcer ses apports en vitamine B9.

Le terme « folates » fait généralement référence aux formes naturelles de vitamine B9.

A contrario, l’acide folique n’est pas une forme naturelle : on ne le retrouve pas dans les aliments. Les folates alimentaires étant relativement instables, cet analogue synthétique stable et assimilable de la vitamine B9 a été créé pour une utilisation en supplémentation.

Toutes ces molécules, regroupées sous le terme vitamine B9, sont des dérivés d’une structure chimique de base, l’acide tétrahydrofolique (THF).

Les très nombreux travaux scientifiques sur la vitamine B9 ont permis d’identifier la forme particulièrement active de vitamine B9 dans notre organisme : le 5-méthylTHF.

Le 5-méthylTHF est le folate qui est le plus représenté dans les aliments à la fois d’origine animale et végétale. Ceux-ci renferment également d’autres dérivés de THF (DHF, THF…), non actifs en tant que tels. L’acide folique lui ne possède aucune activité biologique.

Que l’on consomme de l’acide folique ou des folates alimentaires, une fois dans notre organisme, les molécules subissent donc différentes transformations pour aboutir à la formation du 5-méthylTHF, pour pouvoir exercer tous leurs pouvoirs biologiques.

Des apports alimentaires indispensables

Sources alimentaires en vitamine B9

L’Homme, et de façon générale tous les animaux, sont incapables de produire des folates ce qui les obligent à s’en procurer par l’alimentation (ou les compléments alimentaires). A contrario, les végétaux, les champignons (comme la levure) ainsi que certaines bactéries biosynthétisent les folates.

Les ressources en folates chez l’Homme sont donc dépendantes des apports nutritionnels.

Les abats (comme le foie), les légumes verts et les légumineuses représentent les plus importantes sources alimentaires en folates. Les fromages, les œufs, ainsi que les graines sont également des sources d’apport intéressantes.

La levure alimentaire est une excellente source en vitamine B9, il est donc très intéressant d’en saupoudrer ses salades.  

Quelques aliments réputés pour leur teneur en vitamine B9.

Les folates alimentaires étant des composés sensibles à l’oxydation à l’air et à la chaleur, on estime que les trois quarts seraient perdus entre la récolte et la consommation d’un aliment[1]. Par ailleurs, la cuisson des aliments détruit la plupart des folates. Pour renforcer ses apports en vitamine B9, il est donc préférable de privilégier une alimentation à base de fruits et légumes crus.

L’acide folique n’étant pas une forme naturelle, on le retrouve généralement dans les compléments alimentaires et les produits alimentaires transformés et enrichis en vitamine B9 comme c’est le cas de certaines farines et céréales.

Apports nutritionnels recommandés en vitamine B9

Les Apports de Référence en vitamine B9 définis par le Règlement Européen (UE) n°1169/2011 sont de 200 µg par jour pour un adulte. À titre de comparaison, une portion de 100 g de foie de volaille ou d’haricots rouges apportent respectivement près de 1440 µg et 394 µg de vitamine B9.

À NOTER

Les folates alimentaires naturels ayant une biodisponibilité inférieure à celle de l’acide folique, une unité spécifique EFA (équivalent en folates alimentaires) a été introduite pour prendre en compte ces différences.

Les Apports de Référence (AR) en folates augmentent de façon significative chez les femmes enceintes, ou en passe de l’être, ainsi que chez les enfants chez qui ils augmentent progressivement avec l’âge :

  • 80 µg EFA par jour chez le nourrisson de 7 à 11 mois (apport satisfaisant)
  • 120 µg EFA par jour chez l’enfant de 1 à 3 ans
  • 140 µg EFA par jour chez l’enfant de 4 à 6 ans
  • 200 µg EFA par jour chez l’enfant de 7 à 10 ans
  • 270 µg EFA par jour chez l’enfant de 11 à 14 ans
  • 330 µg EFA par jour chez l’enfant de 15 à 17 ans
  • 330 µg EFA par jour chez l’adulte de plus de 18 ans
  • 600 µg EFA par jour chez la femme enceinte (apport satisfaisant)
  • 500 µg EFA par jour chez la femme allaitante (apport satisfaisant)

La B9 dans notre organisme

Biodisponibilité de la vitamine B9 et stockage

Selon les études, seulement 50 à 60% des folates alimentaires consommés seraient absorbés par notre organisme. Cette absorption serait cependant sous-estimée notamment chez les personnes suivant une alimentation riche en légumes et fruits frais.

L’absorption des folates serait cependant rapide, les concentrations sanguines de 5-méthylTHF augmentant dans les 15 à 20 minutes suivant l’ingestion[2].

Pour passer la barrière intestinale, les folates complexes doivent être transformés en structures plus simples, grâce à une enzyme ancrée sur la membrane des bordures en brosse des entérocytes de l’intestin grêle. Ils pénètrent ensuite dans les entérocytes via un transporteur spécifique, où ils sont transformés en 5-méthylTHF si nécessaire.

La vitamine B9 passe dans la circulation sanguine sous cette forme, puis se fixe à des protéines de liaison spécifiques (FBP pour folate Binding protein en anglais). Il s’agit de protéines de transport qui ont une affinité élevée aux folates et qui sont capables de se lier à la membrane des cellules hépatiques pour permettre l’assimilation des folates dans le foie.

Dans la sphère hépatique, les folates sont redistribués vers les tissus périphériques. Parvenu au niveau des tissus cibles, le 5-méthylTHF pénètre dans les cellules grâce à des récepteurs membranaires spécifiques, par endocytose.

Mécanismes d’assimilation des différentes formes de vitamine B9.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Le microbiote intestinal contribuerait à renforcer nos apports en folates.

Si les produits alimentaires sont la principale source en folates pour l’organisme, il semblerait que les microorganismes présents dans le gros intestin participent également aux apports en folates. L’importance de cette source bactérienne reste encore incertaine, mais une altération du microbiote semble générer une malabsorption des folates et une réduction de leur concentration sanguine.

La vitamine B9 est principalement stockée au niveau des cellules du foie. Les globules rouges en stockent également une partie (récupérée lors de leur destruction).

Le corps ne stocke cependant pas de grosses quantités de folates (5 à 15 grammes), si bien que ces réserves s’écouleraient en seulement 4 mois. En comparaison, les réserves de l’organisme en vitamine B12 correspondent aux besoins pour 3 à 5 ans.

Les folates sont éliminés de l’organisme via les urines, mais cette excrétion est faible du fait de l’existence d’un cycle entéro-hépatique des folates : les folates sont excrétés dans la bile puis réabsorbés par l’intestin pour être redistribués vers les tissus périphériques.

Rôles biologiques de la vitamine B9

APPROCHE HISTORIQUE

En 1931, une hématologue anglaise du nom de Lucy Willis mis en relation une amélioration des symptômes liés à une anémie sévère touchant les femmes enceintes de Bombay et la consommation d’extraits de foie et de levure. À la suite de cette découverte, une étude scientifique menée sur des singes soumis à un régime pauvre en folates mis également en évidence l’importance de la prise d’extraits de levure.

Dans les années 1980, l’importance d’une supplémentation en acide folique chez les femmes enceintes, ou en passe de l’être, a été émise à la suite de la mise en évidence d’un lien étroit entre la carence folique et l’apparition de spina bifida chez les fœtus (malformation fœtale liée à un défaut de fermeture du tube neural).

La vitamine B9 est essentielle pour la synthèse de certains acides aminés. Le 5-méthylTHF intervient en effet dans la conversion de l’homocystéine en méthionine, un acide aminé essentiel nécessaire à la formation des protéines. Cette réaction est par ailleurs catalysée par la vitamine B12.

Le 5-méthylTHF apporté par l’alimentation ou une supplémentation contribue à la synthèse des protéines en intervenant dans le métabolisme de la méthionine.

La vitamine B12 est par ailleurs indispensable à la régénération de la forme active des folates. Elle est donc indissociable de la vitamine B9.

Pour en savoir plus sur la vitamine B12, consultez la fiche dédiée dans l’index nutraceutique.

La vitamine B9 joue également un rôle important dans le renouvellement des cellules. Elle tient effectivement un rôle central dans la synthèse de l’ADN et de l’ARN, si bien qu’une carence en folates peut provoquer un ralentissement des mitoses et des troubles dans le renouvellement des globules rouges.

À NOTER

En dehors du cycle des folates, le méthylène THF, issu du THF, est un élément clé dans la synthèse de l’ADN et de l’ARN.

La vitamine B9, via la formation de méthylène THF, intervient dans la synthèse d’adénine et de guanine, briques de base de l’ADN.

La vitamine B9 est donc indispensable à la croissance, c’est pourquoi elle tient un rôle central dans les périodes d’activités métaboliques intenses telles que la grossesse et les premières phases de l’enfance. La vitamine B9 est par exemple essentielle à la fermeture normale du tube neural durant le développement embryonnaire.

De nombreuses études ont montré qu’un faible statut en folates chez la mère augmente les risques d’apparition d’anomalies du tube neural chez le fœtus en développement.

La vitamine B9 joue un rôle fondamental dans le métabolisme cérébral et nerveux.

Elle intervient également dans la synthèse des globules rouges (érythropoïèse) et contribue donc à la formation normale du sang.

Vitamine B9 et nutraceutique

Allégations santé autorisées

L’EFSA a autorisé de nombreuses allégations santé pour les compléments à base de vitamine B9. La vitamine B9 contribue :

  • à des fonctions psychologiques normales,
  • à la croissance des tissus maternels durant la grossesse,
  • à la synthèse normale des acides aminés,
  • au fonctionnement normal du système immunitaire,
  • au métabolisme normal de l’homocystéine,
  • à la formation normale du sang,
  • à réduire la fatigue.

La vitamine B9 joue également un rôle dans le processus de division cellulaire.

Une supplémentation en acide folique (au moins 400 µg par jour) augmente le statut maternel en folates. Un faible statut en folates chez la mère augmente les risques d’apparition d’anomalies du tube neural chez le fœtus en développement.

La vitamine B9 dans les compléments alimentaires Nutrixeal

Même si l’acide folique n’est pas une forme bioactive, cette forme de vitamine B9 est particulièrement stable et sa production est peu onéreuse. Il n’est donc pas étonnant de constater que beaucoup de compléments alimentaires prescrits et disponibles sur le marché sont à base d’acide folique.

Chez Nutrixeal, nous avons cependant fait le choix de proposer plusieurs alternatives nutritionnelles pour une supplémentation en vitamine B9, plus qualitatives et surtout naturelles (conformément à notre charte qualité) :

Le produit PhysioB9® contient de la vitamine B9 sous une forme biologiquement active et facilement assimilable par le système digestif. Il s’agit de la meilleure forme de vitamine B9 actuellement disponible sur le marché à savoir le Quatrefolic®, des folates dits de « quatrième génération ». La vitamine B9 Quatrefolic® est sous la forme 6S-5 méthyl tétrahydrofolate de glucosamine soit un sel de glucosamine de 5-méthylTHF.

QuinoGerm® B Complex, un extrait original et très qualitatif de germes de quinoa, riche en vitamines B et garantissant, avec 2 gélules, 100% des Apports de Référence pour les 8 vitamines B, dont la vitamine B9.

Quels sont les avantages de PhysioB9® par rapport à de l’acide folique ?

L’assimilation de l’acide folique est dépendante entre autres de l’action d’une enzyme (MTHFR), qui est malheureusement déficiente chez des millions de personnes, si bien que l’acide folique n’est pas métabolisé et s’accumule dans l’organisme avec le risque d’induire des effets indésirables.

La vitamine B9 employée dans le produit PhysioB9® est une forme directement active sans étape préalable de bioactivation : le 5-méthylTHF. PhysioB9® permet ainsi à l’organisme d’absorber directement de la vitamine B9 sans dépenser d’énergie à sa conversion.

De plus, la vitamine B9 de PhysioB9® est un sel de glucosamine qui présente des propriétés biochimiques bien supérieures à celles des sels de calcium couramment employés dans les compléments alimentaires. Par rapport aux sels de calcium, les sels de glucosamine présentent la particularité d’être :

  • 100 fois plus hydrosolubles
  • Plus stables à température ambiante
  • Bien mieux assimilés

LE SAVIEZ-VOUS ?

La vitamine B9 Quatrefolic® utilisée par Nutrixeal correspond à des folates dits de 4ème génération. Les formes de vitamine B9 disponibles en supplémentation ont en effet évolué dans le temps, avec une biodisponibilité progressivement optimisée :

  • 1ère génération : folates alimentaires
  • 2ème génération : acide folique
  • 3ème génération : 6S-5 méthyl tétrahydrofolate de calcium
  • 4ème génération : Quatrefolic® – 6S-5 méthyl tétrahydrofolate de glucosamine

Références

[1] Scott, J.; Rebeille, F.; Fletcher, J. Folic Acid and Folates: The Feasibility for Nutritional Enhancement in Plant Foods. J Sci Food Agric 2000, 30.

[2] Verhoef, H.; Veenemans, J.; Mwangi, M. N.; Prentice, A. M. Safety and Benefits of Interventions to Increase Folate Status in Malaria-Endemic Areas. Br. J. Haematol. 2017, 177 (6), 905–918.

[3] Liu, J. (Jenny); Ward, R. L. Folate and One-Carbon Metabolism and Its Impact on Aberrant DNA Methylation in Cancer. In Advances in Genetics; Elsevier, 2010; Vol. 71, pp 79–121.

Partagez cet article
Synonymes :
Acide folique, Folates, B9
Quitter la version mobile