Site icon Nutrixeal Info

Scutellaria baicalensis

index nutraceutique nutrixeal info

Scutellaria baicalensis, ou scutellaire du lac Baïkal, est une des plantes nutraceutiques les plus étudiées et les plus utilisées dans le monde. Elle bénéficie notamment d’un usage ethnobotanique millénaire en Chine.

Découvrez avec Nutrixeal Info les principales vertus santé de cette plante, célèbre pour les puissants flavonoïdes qu’elle contient.

Scutellaria baicalensis index nutraceutique nutrixeal info

Origine géographique de Scutellaria baicalensis

La scutellaire du lac Baïkal est originaire de l’extrême est du territoire russe et de Sibérie. On retrouve également l’espèce en Mongolie, en Chine et en Corée. Tout comme la Rhodiola rosea, Scutellaria baicalensis se démarque par sa capacité native à résister à de très dures conditions climatiques et à d’importants écarts de température.

En botanique, on observe fréquemment que les plantes soumises à des conditions de vie extrême expriment de puissantes molécules pour résister aux stress climatiques et aux diverses agressions auxquelles elles sont confrontées. C’est évidemment le cas de Rhodiola rosea, qui pousse en altitude et au nord du cercle polaire, et c’est également une caractéristique de Scutellaria baicalensis.

Il n’est donc pas étonnant que la racine de cette plante fasse partie des 50 plantes emblématiques de la pharmacopée traditionnelle chinoise, ce qui en fait une star de la nutraceutique moderne, notamment pour sa teneur exceptionnelle en bioflavonoïdes aux puissantes propriétés antioxydantes, soutien de la santé articulaire.

Les racines de Scutellaria baicalensis sont utilisées
pour en extraire les flavonoïdes, dont la baicaline
.

Actifs nutraceutiques de la scutellaire du lac Baïkal

Scutellaria baicalensis (scutellaire du lac Baïkal) est une plante d’usage nutraceutique très répandu
pour ses puissants flavonoïdes : baicaline, baicaléine, wogonine, etc.

Une très grande variété de flavonoïdes a été identifiée dans la racine de cette plante. Les plus connus et les plus étudiés sont : baicaléine, baicaline et wogonine (mais de très nombreuses autres molécules de la même famille ont également été identifiées et décrites dans la plante). Tous ces flavonoïdes diffèrent entre eux par leur structure chimique et les groupes de substitution qu’ils comportent et qui jouent beaucoup sur leurs propriétés physiologiques, leur biodisponibilité et leur solubilité dans l’eau.

Parmi toutes ces molécules, les stars sont baicaléine et baicaline. Ces deux molécules sont quasiment identiques, la baicaline étant la version glucuronidée de la baicaléine (et à l’inverse, la bacaléine est évidemment la version aglycone de la baicaline).

Pour plus d’information sur la grande famille des flavonoïdes, nous vous recommandons la lecture de notre dossier sur les polyphénols.

Tous ces flavonoïdes sont au cœur des vertus santé de Scutellaria baicalensis.

La baicaline est un puissant flavonoïde glucuronidé. (le plus représenté dans la racine de scutellaire). L’acide glucuronique confère un caractère hydrosoluble à la molécule.

La baicaléine est la version aglycone de la baicaline (dépouillée de son acide glucuronique).

Propriétés nutraceutiques et allégations santé de Scutellaria baicalensis

Axes d’utilisation nutraceutique des extraits de scutellaire

La scutellaire du lac Baïkal est une plante aux multiples vertus nutraceutiques, qui a fait l’objet du dépôt de plusieurs demandes d’allégations santé en attente d’évaluation de la part de l’EFSA.

Selon ces allégations :

  • La scutellaire du lac Baïkal agit comme un antioxydant naturel, réduit le stress oxydatif lié à la détérioration du collagène, supporte la santé articulaire.
  • Elle contribue à maintenir la flexibilité des articulations et à protéger les tendons.
  • Elle contribuerait également au bon fonctionnement des muscles squelettiques lors d’une activité physique normale ou lors d’entrainement et de la pratique sportive.

À NOTER

Scutellaire et quercétine

Il est important de souligner que les flavonoïdes de la scutellaire, et en particulier baïcaline et baïcaléine, constituent des alternatives naturelles à un autre flavonoïde célèbre : la quercétine, une molécule largement représentée dans le monde végétal.

Beaucoup d’études portant sur des indications similaires ont été menées alternativement sur les extraits de Scutellaria baïcalensis et sur la quercétine, avec souvent des résultats assez comparables.

La scutellaire dans la gamme Nutrixeal

Nutrixeal et Scutellaria baicalensis

Nutrixeal utilise un extrait hautement concentré de racines de Scutellaria baicalensis, standardisé à 85% de baicaline. Pour rappel, la baicaline est la forme naturelle glucuronidée de la baicaléine. L’acide glucuronique confère à la baicaline une solubilité accrue par rapport à la baicaléine, ce qui facilite sa dispersion dans le bol alimentaire.

En savoir plus sur les produits Nutrixeal associés :

Consultez la FAQ concernant cet ingrédient

Partagez cet article
Quitter la version mobile