Site icon Nutrixeal Info

Lutéine

index nutraceutique nutrixeal info

La lutéine est l’un des pigments présents dans la rétine de l’œil. Ce caroténoïde, qui ne peut être synthétisé par l’homme, doit par ailleurs être entièrement apporté par l’alimentation.

Quelles sont les sources de lutéine ? Quelles sont les caractéristiques de ce caroténoïde xanthophylle ? Voici les informations clés.

Lutéine vision index nutraceutique nutrixeal info

La lutéine, un caroténoïde très étudié !

Caractéristiques de la lutéine

La lutéine est un pigment jaune de la famille des caroténoïdes. Son nom vient du latin « luteus » qui signifie « jaune ». Si l’étude des caroténoïdes a bien débuté au XIXe siècle, la lutéine n’est isolée par les scientifiques qu’à la fin du XXe siècle. Sa commercialisation ne débute par ailleurs que dans les années 2000.

La plateforme PubMed recense près de 6000 publications scientifiques concernant la lutéine.

Ce caroténoïde appartient au sous-groupe des xanthophylles (comme l’astaxanthine ou la zéaxanthine), c’est-à-dire que sa formule chimique contient des atomes d’oxygène (sous forme de fonctions hydroxyles -OH). Ces fonctions hydroxyles ont leur importance car elles jouent un rôle dans la polarité de la molécule. La lutéine est en effet plus polaire par rapport aux carotènes, ce qui facilite sa diffusion à travers les membranes cellulaires.

Structure chimique 2D de la lutéine

CARACTÉRISTIQUES

  • Formule brute : C40H56O2
  • Masse molaire : 568,87 g/mol
  • Température de fusion : 196°C.
Structure chimique 3D de la lutéine et champs de forces

À NOTER

La lutéine présente trois centres chiraux. La molécule peut donc potentiellement exister sous huit formes stéréo-isomères. Cependant, elle prédomine naturellement sous sa forme (R,R,R).

Pour en savoir plus sur la chiralité des molécules, consultez notre dossier :

La zéaxanthine est un isomère de la lutéine : les deux molécules ont la même formule chimique brute et ne diffèrent que par la position d’une double liaison et la configuration de leurs centres asymétriques. In vivo chez l’animal, lutéine et zéaxanthine peuvent être interconvertis de l’un à l’autre en passant par un stade intermédiaire (meso-zéaxanthine).

Structures moléculaires de la lutéine, zéaxanthine et méso-zéaxanthine.

Forme libre VS lutéine estérifiée

Dans le monde végétal, la lutéine et sa cousine la zéaxanthine sont généralement présentes sous forme estérifiée par des acides gras fixés à l’un ou aux deux groupes hydroxyles.

Mais contrairement à l’astaxanthine, qui est mieux absorbée par l’organisme sous forme mono-estérifiée, la lutéine semble mieux assimilée sous forme libre. C’est pourquoi Nutrixeal n’utilise que la forme libre de ce caroténoïde.

Sources alimentaires et industrielles

La lutéine est un caroténoïde très répandu dans la nature et dans les aliments. On en trouve dans le jaune d’œuf, dans de nombreux légumes à feuilles vertes comme les épinards, ainsi que dans les carottes, le maïs, etc.

Les légumes à feuilles vertes comptent parmi les meilleures sources alimentaires de lutéine.

Pour l’extraction industrielle de la lutéine, la source alimentaire la plus utilisée est l’œillet d’Inde (Tagetes).

Tagetes erecta est une espèce de plantes herbacées de la famille des Asteraceae, source de lutéine.

Lutéine et énergie lumineuse

Filtration de la lumière bleue

Comme tous les caroténoïdes xanthophylles, cette molécule est exclusivement synthétisée dans le monde végétal, où le composé joue un rôle protecteur et filtrant vis-à-vis de l’énergie lumineuse. Ce pouvoir filtrant est lié à la longue chaîne polyénique commune à tous les caroténoïdes.

Il est toutefois important de noter que cette longue chaîne est très fragile. Elle est particulièrement sensible à l’oxydation en présence d’énergie lumineuse et de chaleur, et assez instable en milieu acide.

Comme sa proche parente la zéaxanthine, la lutéine absorbe la lumière bleue, ce qui lui confère une couleur jaune à faible concentration, et rouge-orangée à plus forte concentration.

Les caroténoïdes absorbent la lumière bleue.

Lutéine et macula

De nombreux chercheurs se sont intéressés au contenu en lutéine et en zéaxanthine de la macula, une zone de la rétine impliquée dans la vision centrale.

La macula correspond à la partie centrale de la rétine. Cette zone contient une substance jaune orangée appelée pigment maculaire. C’est à cet endroit que les impressions visuelles ont le plus de précision et de netteté.

Ce pigment maculaire se compose de lutéine, de zéaxanthine et, dans des quantités moindres, de méso-zéaxanthine. Leur présence dans la macula est estimée 10 000 fois supérieure à celle du sérum.

La macula semble concentrer les caroténoïdes xanthophylles.

Il est probable que les caroténoïdes xanthophylles qu’on y trouve y jouent un rôle assez comparable à celui qu’ils exercent dans les végétaux vis-à-vis de l’énergie lumineuse (filtration et protection). Cette action de filtration de lumière s’ajoute par ailleurs au fort pouvoir antioxydant de ces caroténoïdes, qui ont une importante capacité à piéger les radicaux libres, notamment l’oxygène singulet.

De nombreux travaux ont été consacrés à l’évaluation de l’impact protecteur de ces xanthophylles sur la macula.

Gamme Nutrixeal : les compléments nutraceutiques.

En savoir plus sur les produits Nutrixeal associés :

Consultez la FAQ concernant cet ingrédient

Partagez cet article
Quitter la version mobile