Site icon Nutrixeal Info

Vitamine D

index nutraceutique nutrixeal info

La vitamine D, contrairement à la plupart des autres vitamines, peut en partie être produite par l’organisme, au niveau de la peau sous l’action des rayons solaires (UV). Intervenant dans le métabolisme osseux ou encore le fonctionnement immunitaire, elle est essentielle pour notre organisme. Nos apports sont cependant parfois insuffisants et les risques de carence sont bien réels.

Caractéristiques de la vitamine D

La vitamine D est un terme générique faisant référence à deux molécules à la structure relativement similaire (différences au niveau d’un groupement méthyle et d’une double liaison) :

Ces deux formes de vitamine D diffèrent également par leur origine :

  • La vitamine D2, également nommée « ergocalciférol », est totalement d’origine végétale.
  • La vitamine D3, appelée « cholécalciférol », est majoritairement d’origine animale.

L’appellation vitamine D concerne indifféremment la forme D2 ou D3. De même, le terme « calciférol » fait référence aux deux molécules.

Les deux formes de vitamine D ont la même activité biologique. Ces formes natives de vitamine D ne sont en réalité pas directement des formes actives. Au sein de notre organisme, l’une et l’autre subissent des transformations pour aboutir, dans les deux cas, à la formation de calcitriol, principale forme bioactive de la vitamine D.

À NOTER

Le métabolisme de la vitamine D, aboutissant à la formation de sa forme bioactive, implique l’intervention du magnésium. Supplémentation en vitamine D et en magnésium vont donc souvent de pair.

Tout comme la vitamine A, la vitamine E et la vitamine K, la vitamine D a la particularité d’être liposoluble (soluble dans les graisses). Elle est très sensible à l’oxygène et aux rayonnements UV. Il est donc très important de la conserver à l’abri de la lumière.

LE SAVIEZ-VOUS ?

La vitamine D a été identifiée dans le cadre des recherches menées sur le rachitisme, une maladie caractérisée par une insuffisance de la calcification des os et des cartilages chez les nourrissons et jeunes enfants, véritable fléau de la fin du XVIIème siècle.

En 1822, un chercheur polonais fit l’hypothèse d’un lien étroit entre rachitisme et manque d’exposition au soleil des populations urbaines. Bien plus tard, les propriétés curatives de l’huile de foie de morue contre le rachitisme furent découvertes. Ce n’est cependant qu’en 1919, que les propriétés anti-rachitiques d’une vitamine liposoluble furent identifiées. Elle fut alors nommée vitamine D. Dans les années 30, les deux formes de vitamine D (la D2 puis la D3) furent isolées et caractérisées.

La peau, une source de vitamine D3 pour l’organisme

La vitamine D peut être apportée par l’alimentation mais aussi fabriquée par notre organisme sous l’action des UV.

Dans l’organisme, la vitamine D provient essentiellement de la production de D3 au niveau de notre peau, sous l’effet des rayons UV du soleil.

Notre épiderme contient en effet un précurseur de la vitamine D3, le 7-déhydrocholestérol (7-DHC), aussi appelé pro-vitamine D3, qui se transforme en pré-vitamine D3, puis en vitamine D3, sous l’action des rayons UV.

Ce processus naturel et physiologique dure quelques heures et dépend fortement de la dose UV reçue. Après une exposition aux rayons UV, les concentrations maximales en vitamine D3 dans le sang sont atteintes en 24 à 48 heures, puis ces taux déclinent progressivement. La vitamine D3 étant lipophile, elle est facilement stockée dans les tissus adipeux, entre 2 et 6 mois.

À NOTER

Une exposition solaire prolongée ne peut pas engendrer un excès de vitamine D : la pré-vitamine D3 et la vitamine D3 formées sont biotransformées en composés inactifs au-delà d’un certain seuil.

Les sources alimentaires de vitamine D

Les poissons gras représentent les plus importantes sources alimentaires de vitamine D3. Les œufs ainsi que les produits laitiers sont également excellents pour un apport en vitamine D3. La vitamine D2 est plutôt retrouvée dans les champignons (shiitakés, bolets, morilles…).

À NOTER

Dans les œufs, la vitamine D est exclusivement présente dans le jaune.

La vitamine D3, majoritairement d’origine animale, est exceptionnellement synthétisée par certaines espèces de lichen et de tomate. L’exploitation de ces sources pour la fabrication de compléments alimentaires permet une supplémentation en vitamine D3 d’origine 100% végétale, une aubaine pour les personnes souhaitant éviter les produits d’origine animale. 

Apports nutritionnels recommandés en vitamine D

Les apports suffisants (AS) en vitamine D sont de :

  • 10 µg par jour chez le nourrisson de 7 à 11 mois ;
  • 15 µg par jour à partir d’un an et ce pour tous les âges et périodes de la vie.

Les valeurs portent sur la vitamine D sous forme d’ergocalciférol (vitamine D2) et de cholécalciférol (vitamine D3).

À titre de comparaison, une portion de 100 g de saumon cuit à la vapeur apporte près de 9 µg de vitamine D.

À NOTER

Les apports suffisants (AS) correspondent à une valeur établie lorsque les données disponibles ne sont pas suffisantes pour déterminer le besoin nutritionnel moyen. Cette estimation est effectuée sur une population en bonne santé sur la base d’observations ou de données expérimentales. Le Règlement Européen (UE) n°1169/2011 mentionne toutefois des apports quotidiens de référence en vitamine D de 5 µg par jour pour un adulte.

Il est important de noter que ces besoins en vitamine D sont très variables d’une région à l’autre, mais aussi d’une saison à l’autre, en raison de l’exposition au soleil qui permet une synthèse endogène plus ou moins importante de vitamine D3.

Les apports en vitamine D sont très souvent exprimés en unités internationales (UI) plutôt qu’en microgrammes : 1 µg équivaut à 40 UI. Dans les compléments alimentaires, la dose maximum autorisée en vitamine D3 est aujourd’hui définie à 2000 UI.

L’ensemble de ces valeurs est régulièrement revu à la hausse, en accord avec les recherches scientifiques actuelles qui s’accordent à dire que les apports nécessaires en vitamine D3 sont globalement sous-estimés.

IMPORTANT

Chez les nouveau-nés peu exposés au soleil, une supplémentation en vitamine D est généralement prescrite par les pédiatres au moins jusqu’à la marche (période à laquelle les enfants commencent à être un peu plus exposés au soleil).

Vitamine D et nutraceutique

Allégations santé autorisées

L’EFSA a autorisé de nombreuses allégations santé pour les compléments à base de vitamine D. La vitamine D contribue :

  • au maintien d’une fonction musculaire normale,
  • au maintien d’une dentition normale,
  • au maintien d’une ossature normale,
  • à l’absorption et à l’utilisation normales du calcium et du phosphore,
  • à réduire la perte de densité minérale osseuse chez les femmes ménopausées,
  • au fonctionnement normal du système immunitaire.

La vitamine D est nécessaire à une croissance et un développement osseux normaux des enfants.

Par ailleurs, la vitamine D joue un rôle dans le processus de division cellulaire.

La vitamine D dans la gamme Nutrixeal

La vitamine D Nutrixeal est garantie de source naturelle.

Dans les formules en comprimés, la vitamine D3 est micro-encapsulée. Cela permet d’améliorer sa stabilité et son assimilation par l’organisme (caractère hydrodispersible pour une meilleure solubilisation dans le bol alimentaire). La biodisponibilité est ainsi plus importante que pour les formes huileuses classiques de vitamine D3.

Nous proposons chez Nutrixeal plusieurs alternatives nutritionnelles grâce aux produits de la gamme Ultra-D3 :

UltraD3 2000

Vitamine D3 naturelle (issue de lanoline) micro-encapsulée

En comprimés

UltraD3 V

Vitamine D3 végétale (issue de lichen) micro-encapsulée

En comprimés

UltraD3 BIO

Vitamine D3 végétale BIO issue de lichen et tomate BIO

En gélules

Pour ces trois produits, chaque comprimé ou gélule apporte 50 µg (soit 2000 UI) de vitamine D3 ce qui représente 1000% des apports de référence.

À découvrir également :

Partagez cet article
Quitter la version mobile